Formation : Développer la "bientraitance"

    Stage - Présentiel | Pour une pratique éthique au quotidien
    Dernières infos
    sur cette formation

    Formation garantie

    Fermer

    Dernières places disponibles

    Fermer
     

     

    DPC - Orientation nationale n°2 : contribuer à l'amélioration de la relation entre professionnels de santé et patients (décret du 26 février 2013).

    Le respect des droits et libertés des patients et/ou résidents et la prévention de toute forme de violence sont au cœur des préoccupations de l'ensemble des institutions des secteurs sanitaire, médico-social et social. La maltraitance a de multiples formes et parfois, elle est tellement subtile qu'il est difficile de la détecter. Elle peut être intentionnelle ou complètement inconsciente et involontaire, elle porte alors le nom de "maltraitance ordinaire" selon le rapport de Véronique Ghadi et de Claire Compagnon.

    La bientraitance n'est pas seulement le contraire de la maltraitance. Elle recouvre l'ensemble des démarches et actions permettant d'accueillir et d'accompagner les patients, résidents ou usagers : ne pas nuire et vouloir bien traiter, répondre à la vulnérabilité d'autrui par une culture partagée de bientraitance.

    Cet objectif implique de mener une réflexion éthique sur le sens des pratiques professionnelles, de veiller à la qualité de la relation soignant-soigné et d'identifier les risques de maltraitance afin de mettre en place des actions appropriées. Telle est l'ambition du module de formation que nous vous proposons.

    Le programme de la formation

    1/ Approche de la bientraitance :

    • Définitions.
    • Aspects éthiques et juridiques.
    • Cadre légal et réglementaire de la lutte contre les maltraitances.

    2/ Facteurs de risques propices à l'instauration de rapports maltraitants :

    • facteurs individuels ;
    • facteurs collectifs ;
    • facteurs institutionnels.

    3/ Les différents aspects de la bientraitance

    • Écoute et disponibilité :
      • soin relationnel.Respect de la personne :
      • de ses valeurs ;
      • de ses croyances ;
      • de ses choix de vie ;
      • de ses liens sociaux.
    • Maintien et développement de l'autonomie.
    • Recherche d'un environnement adapté.
    • Exigence de professionnalisme.

    4/ Méthode et analyse des bonnes pratiques de bientraitance

    • Redonner du sens.
    • Ne pas dénier les difficultés.
    • Analyse de situations à risques.
    • Appui sur les grilles d'analyse de pratiques de la FORAP.

    5/ Évaluer les risques potentiels de maltraitance

    • Références.
    • Risques liés :
      • aux conditions d'installation ;
      • aux conditions d'organisation ;
      • aux conditions de prise en charge.

    6/ Axes d'amélioration pour développer une pratique bientraitante