Savoir distinguer les différents types d’objectifs : "What about sustainable objective !"

Jean-Jacques MarcelConsultant Formateur Management de projets

Dans un précédent post, nous nous sommes intéressés à différents types d’objectifs. Maintenant, vous devriez savoir faire la comparaison entre un objectif SMART et un but, une finalité.

Quelle dimension supplémentaire donner à l'acronyme SMART ?

Certains parlent de SMARTER, avec le E d’enthousiasmant et le R de récompense. C’est toujours important que de porter et générer l’enthousiasme dans son équipe : la dimension relationnelle est aussi importante que la dimension opérationnelle. Bien sûr, il faut savoir valoriser, célébrer les avancements marquants et les résultats du projet, d’où la pertinence du R.

Et vous, quelle lettre pourriez-vous proposer pour ajouter une dimension à cet acronyme ? J’ai bien envie de mettre en avant SMARTIER avec le I de Innov… ?

Aujourd’hui je vous propose de parler d’un S qui pourrait bien devenir dans un avenir relativement proche la première lettre de tout objectif de projet : "SUSTAINABLE".

Ok, I hear you with you remark why the english term ! So, let’ say it in French : “durabilité”. The term « Sustainability objective » can be translated by « objectifs de développement durable ». I may switch back and forth between both language… for agility reasons ;-)

Ce type d’objectif pourrait bien devenir un différenciateur pour les organisations s’orientant vers ce type d’éthique, de philosophie de vie, de nécessités vitales diront certains.

Sustainable : une définition générique

"Sustainable development is development that meets the needs of the present without compromising the ability of future generations to meet their own needs."

Si on se projette au niveau de l’organisation : “Adopting business strategies and activities that meet the needs of the enterprise and its stakeholders today while protecting, sustaining and enhancing the human and natural resources that will be needed in the future“.

Balancing the 3P dimensions

Ce concept de « sustainability » nous pousse à avoir un regard multi-dimensionnel. Il apparait au cœur des Cercles de la vue 3P (autre dénomination : the triple bottom line ou les 3 piliers du développement durable ») - "Planet" - "Profit" - "People" :

  • "Planet" pour la dimension Environnement ;
  • "Profit" pour la dimension Economie ;
  • "People" pour la dimension Sociale.

Une des clés (challenges !) de la prise en compte d’objectifs "sustainable" est de balancer ou d'harmoniser ces 3 aspects social / environnement / économie qui tend vers une finalité avec de multiples enjeux :

  • Protection de notre environnement ;
  • Progrès social équitable ;
  • Conservation de nos ressources naturelles et régénération de nos ressources renouvelables ;
  • Croissance économique adaptée.

On parle aujourd’hui de complexité, d’interconnexions, d’interdépendance. Ces 3 dimensions P sont interdépendantes, dans le sens où l’impact sur une des dimensions impacte aussi les autres (référence au triangle OCD où cette interdépendance est identique).


Vous avez une démarche RSE liée aux dimensions environnementales, sociales et/ou économiques ? Mettez-les en avant et postulez aux prix RSE DD Mines-ParisTech 2022


A quel niveau agir ?

Le plus haut niveau se fait à l'échelon de notre société au sens large : avoir un « code de la route » durable !

Au niveau de l'organisation via une démarche RSE

De nombreuses compagnies intègrent cette idée de « sustainability » au niveau du marketing, de leur communication, de leurs actions. Elles ont conscience que l’intégration de démarches durables devient un levier d’innovation, de performance, de compétitivité.

La responsabilité sociétale porte sur la responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et l’environnement. L’entreprise contribue ainsi au développement durable de ses activités et de la société.

Qu’en est-il de votre entreprise ? Quels sont les éléments clés à prendre en considération au niveau de votre projet pour rester aligné avec la volonté de l’organisation ?

Au niveau des projets, l'ISO 26 000

Le chef de projet peut actionner une démarche de « sustainability » : avoir une approche éco-conception, réaliser  des produits qui poussent les utilisateurs à utiliser un « comportement durable », s’assurer au niveau des partenaires de leurs démarches sociétale, ajouter un critère de sélection spécifique pour que son budget projet Achat aille vers des dépenses de type durable.

Chacun peut à son propre niveau de responsabilité intégrer cette démarche. Une idée : partager avec son équipe la valeur « sustainable » ou durable  et laisser chacun prendre sa part de responsabilité sur le comment puis-je faire en sorte de penser/ d’agir avec ce principe ?

Voila bien un objectif complémentaire à mettre sur sa liste des ROSI.

Au niveau de l'apprentissage

Dans un modèle d’apprentissage, une étape est clé, celle de la prise de conscience. Si je n’ai pas conscience que je sais que je ne sais pas, je ne pourrais pas me mettre en démarche de remise en question et d’apprentissage et transiter vers l’étape « je sais que je sais ».

Pour ceux qui ne sont pas déjà « sustainable aware », j’espère que mon objectif initial de prise de conscience vous incitera à élargir votre champ de connaissance autour de cette notion de « sustainability » et de l’intégrer dans votre démarche individuelle, d’équipe et d’organisation, que ce soit sur le champ professionnel ou extra professionnel.

Je pense qu’il deviendra essentiel pour les chefs de projet dans un horizon proche ou moyen terme d’intégrer des méthodologies, des démarches et des pratiques « sustainable » et que les REX de projet prendront en considération l’amélioration des bonnes pratiques de correspondantes.

Ecrit par
Jean-Jacques Marcel
En savoir plus
newsletter image

Recevez nos newsletters

Formation, Management, Commercial, Efficacité pro

S'inscrire