Médias sociaux : les nouvelles règles du journalisme

Philippe GerardManager Offre et Expertise Webmarketing et communication digitale

Reuters vient d'annoncer la couleur. La publication de son "social media guidelines", à l'attention des rédacteurs de l'agence, servira tout aussi bien, les acteurs de la communication et du marketing, en entreprise. Une mise en garde, sévère, rappelant le danger des sources informelles. A l'heure où les médias sociaux suggèrent parfois, les plus improbables rumeurs.

Comment utiliser les réseaux sociaux lorsqu'on est journaliste ?

Utiliser les réseaux sociaux lorsqu'on est journaliste… "La question se pose avec encore plus d'acuité lorsqu'on travaille pour un média dont la raison d'être est le (quasi) temps réel." C'est le problème (?) justement posée sur le site arrêt sur images, invoquant le nouvel handbook of journalism, de l'agence de presse Reuters. En ligne de mire, bien sûr, les blogs, twitter et facebook…

Des précautions d'emploi qui s'avèrent d'autant plus à l'ordre du jour que la rumeur, sur le couple présidentiel français, connaît de multiples rebondissements. Un article du Monde rappelle justement, comment le billet d'un jeune employé du Jdd.fr, engagé pour développer l'audience du site (pour cela, il n'aura pas failli à sa mission :-) a mis le feu aux poudres, sur le web.

Les nouvelles règles du journalisme

Une agence de Presse, Reuters, aura donc eu la bonne idée de se prémunir contre ce genre de dérive. Avec un "social media guidelines". A l'attention de ses rédacteurs. Alice Antheaume en propose une traduction des points essentiels, sur le blog labo medias de l'école de journalisme de Science Po. Les nouvelles règles de journalisme, adaptées aux médias sociaux, selon Reuters. Quelques extraits, en très, résumé :

Réfléchir avant de poster

Résister à la tentation de la colère… pour garder sa distance critique.

Ne pas montrer ses préférences

Eviter d'afficher ses opinions politiques, conserver sa neutralité journalistique, en adhérant par exemple, à des groupes d'opinion opposés.

Etre transparent

Ne pas se faire passer pour quelqu'un d'autre lors de discussions et d'échanges en ligne.

Deux comptes, un pro et un perso

Mais... indiquer quand même, sur son compte perso, que l'on travaille pour Reuters.

Ne pas publier de «breaking news» sur Twitter

Interdiction de publier un scoop sur son fil perso, hors du fil Reurters (officiel). Et surtout ne pas omettre de rappeler, si c'est le cas, que l'info a été repérée sur twitter...

Demander la permission à son chef avant d'avoir un compte sur les médias sociaux

Raison principale : pour que les contenus, diffusés ou partagés, n'entrent pas en contradiction avec les objectifs commerciaux de l'entreprise.

Demander la permission à son chef, de créer un compte personnel sur Facebook ? Voilà une « recommandation »  singulière. Ou plutôt, un commandement cinglant. Rappelant, que l'identité personnelle et numérique, n'est guère dissociable de l'identité professionnelle... De quoi débattre ! Mais peut-être, une façon -- radicale -- d’éviter les problèmes ?
Voir le chapitre sur les médias sociaux dans le guide complet de journalisme de l'agence Reuters.

Pensez-vous que ces règles soient aussi valables pour les « blogueurs » d’entreprise ? Et après tout, pourquoi pas, applicables, aussi, à chaque employé, d'une entreprise ?

Ecrit par
Philippe Gerard
Manager chez Cegos, Philippe Gerard pilote les formations au Digital et mène des projets de transformation digitale.Il a également co-écrit "La boîte à outils de la Communication" aux éditions Dunod.
En savoir plus
newsletter image

Recevez nos newsletters

Formation, Management, Commercial, Efficacité pro

S'inscrire