Prénumériques et réseaux sociaux

Philippe GerardManager Offre et Expertise Webmarketing et communication digitale

Les social networks se sont vite imposés et traduits, en France, comme des «réseaux sociaux», un adjectif qui résonne d’ailleurs bizarrement à nos oreilles gauloises, dans ce pays où l’on a si souvent coutume d’associer le mot «social» à des termes d’une toute autre nature : action, classe, lutte, conflit, travail, sécurité, droit…

Bref, la première fois qu’un Français entend parler de « réseaux sociaux », il n’est pas rare qu’il imagine une nouvelle extension du domaine du Social… Sans saisir, tout de suite, qu’il s’agit d’une définition simple, à l’anglo-saxonne, de l'existence de « relations sociales » entre les membres d’une communauté sur Internet.

Reseauxsociaux

Les Prénumériques

Vous allez me dire que les Français ignorant les «réseaux sociaux» sont probablement ceux qui s’éclairent encore à la bougie….
Sans doute, quelques uns de ces prénumériques qui  regardent encore l’heure sur une montre, ignorent le GPS et «trouvent leur chemin sur une carte pliée en accordéon», ou lisent leur journal sur du papier et persistent à écrire avec un stylo... comme l’écrit si bien Jacques-François Marchandise dans son billet.

Les Digital natives

Autant dire que les prénumériques sont les parents ou les grands-parents des digital natives, qui eux sont nés «avec une Playstation entre les mains, passent des heures à surfer sur Internet, communiquent par sms ou par messagerie instantanée avec leurs amis, et considèrent qu'il est tout à fait « has been » de ne pas appartenir à un réseau social ou de ne pas tenir un blog.» Comme il est dit dans le dossier du Monde informatique.

4 Français sur 10

A l’opposé de ces jeunes insolents, le monde des adultes ignorerait-il toujours les réseaux sociaux ? Probablement. Un récent sondage Harris Interactive annonce que plus de 4 Français sur 10 utilisent des sites communautaires et des réseaux sociaux (type Facebook, My Space, Viadeo...). Ce qui en laisse tout de même près de 60% sur le carreau des communautés en ligne (avez-vous remarqué, qu’avant l’arrivée des Viadeo, Linkedin et autres Facebook on avait plutôt coutume, de parler de « communautés virtuelles » plutôt que de « réseaux sociaux » ? Oui, je sais, ça ne change rien, mais j’avais juste envie de le dire ;-)

Toutefois, avoir une « identité numérique » n’est pas sans risque… On en parle dans le prochain billet ;-)

Ecrit par
Philippe Gerard
Manager chez Cegos, Philippe Gerard pilote les formations au Digital et mène des projets de transformation digitale.Il a également co-écrit "La boîte à outils de la Communication" aux éditions Dunod.
En savoir plus
newsletter image

Recevez nos newsletters

Formation, Management, Commercial, Efficacité pro

S'inscrire