Comprendre le Répertoire National des Certifications Professionnelles

Mathilde BourdatManager Offre et Expertise Formation Cegos

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) recense les diplômes et les titres à finalité professionnelle et les Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) créés par les Branches professionnelles. Les certifications enregistrées dans le répertoire sont reconnues sur l'ensemble du territoire national.

Le RNCP affiche les descriptifs des certifications: activités visées, secteur d' activité, éléments de compétence acquis, modalités d' accès, niveau...
C'est un outil indispensable pour toute personne qui veut choisir une certification, en vue d'une formation ou d'une VAE, et aussi pour les services ressources humaines qui cherchent à ouvrir des voies de mobilité et de développement professionnel à leurs salariés, à construire des relations avec les écoles, à accompagner leurs salariés vers la VAE...

Fin 2007, le Répertoire comprenait 4813 certifications, délivrées par l'Education Nationale, les Ministères de l'agriculture, de l'Emploi, de Jeunesse et Sport, de la Santé, mais aussi par la Direction Générale de L'Action Sociale, la Direction Générale de L'Enseignement Supérieur, la commission des Titres d'Ingénieurs, les Branches professionnelles, les chambres consulaires et établissements publics ou privés..

Lorsque l'on consulte le RNCP, un classement apparaît, distinguant les certifications selon qu'elles sont rattachées à la "Nomenclature 1969" ou "Nomenclature 1967".

De quoi s'agit-il ?

  • La nomenclature de 1967 concerne les diplômes délivrés par le Ministère de l'Education Nationale. Les certifications de niveau II y sont prépondérantes, ce qui traduit le fort taux d'enregistrement des licences professionnelles.
    Cette nomenclature répartit les certifications du niveau I et II (personnels occupant un emploi exigeant normalement un niveau de formation de niveau supérieur à celui des écoles d'ingénieurs ou de la licence) à VI (personnel occupant des emplois n'exigeant pas une formation allant au-delà de la scolarité obligatoire).
  • La nomenclature de 1969 a été élaborée par le Groupe permanent de la formaton professionnelle et de la promotion sociale. Elle classe les titres et diplômes en fonction du type de responsabilité que leurs titulaires peuvent assumer dans une organisation de travail. Cette nomenclature comporte cinq niveaux de classement.

Concrètement, les diplômes délivrés par le Ministère de l'Education Nationale et les Grandes Ecoles sont rattachés à la nomenclature de 1967, les autres certifications sont rattachées à la nomenclature de 1969.

Dans la nomenclature 1967, ce sont les diplômes de niveau II et III qui dominent. Dans la nomenclature de 1969, ce sont les certifications de niveau IV et V.

Pour une certification donnée, le répertoire donne les informations suivantes :

  • Niveau et/ ou domaine d'activités
  • Résumé du référentiel de l'emploi ou éléments de compétences acquises: un lien est fait avec les fiches du Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois (ROME). Le métier visés par la certification est ainsi clairement lisible. On peut aussi, à l'inverse, accéder au RNCP à partir d'une fiche ROME (voir dans la colonne de droite, le lien avec les certifications).
  • Secteurs d'activités ou types d'emploi accessibles pour le titulaire
  • Modalités d'accès à la certification (VAE, apprentissage, parcours étudiant, formation continue...), modalités de délivrance de la certification.

Toujours lorsque l'on consulte la liste des certifications, un petit logo "Europass" apparaît. Lorsque l'on clique dessus, il permet d'obtenir des précisions utiles. Ces précisions détaillent les connaissances et les savoir-faire visés par la certification.

Le certificat Europass est délivré en annexe de la certification.
Europass a été établi par le Parlement européen afin d'instaurer un cadre unique pour la transparence des qualifications et des compétences. Sa vocation est double :

  • Rendre les compétences et qualifications visibles dans toute l'Europe (Union européenne, AELE/EEE et pays candidats);
  • Favoriser la mobilité des citoyens européens à l'intérieur de l'Europe.

Enfin, le glossaire du Répertoire donne des définitions précieuses pour parler compétences et certifications.

 

Ecrit par
Mathilde Bourdat
En savoir plus
newsletter image

Recevez nos newsletters

Formation, Management, Commercial, Efficacité pro

S'inscrire