La carte mentale au service de vos projets

François DeboisResponsable Innovation

La carte mentale (ou schéma heuristique) est un extraordinaire outil de productivité et de créativité formalisé dans les années 1970 par le psychologue anglais Tony Buzan. Voici ce qu'il en dit dans son ouvrage « Dessine-moi l’intelligence », (Éditions Eyrolles) : "Le schéma heuristique est une manifestation de la pensée irradiante et par conséquent une fonction naturelle de l’esprit. C’est une technique graphique efficace qui fournit un moyen universel de libérer le potentiel du cerveau."

La carte mentale au service de vos projets

 

A quoi sert une carte mentale dans un projet ?

Une carte mentale peut jouer un double rôle : génération d'idées et synthèse visuelle.

Génération d'idées

Lorsqu'on recherche des idées, on commence en général par écrire en haut de la page avec des phases et des énumérations. On procède de façon linéaire. Or, il est plus efficace de placer l’idée principale au centre, puis de laisser les autres idées se ramifier à partir du thème central en élaborant une sorte de réseau de neurones et de synapses.

Ce processus peut s'avérer particulièrement utile lorsqu'il s'agit d'explorer une situation nouvelle dans le projet, de trouver le maximum de solutions lors d'une résolution de problème, d'identifier les tâches à réaliser avant de s'organiser, ou tout simplement de préparer une réunion.

Synthèse visuelle

Parce qu'elle offre une vision globale et visuelle, la carte mentale fait ressortir avec force le contenu, le sens, moins noyés dans du texte inutile ou parasite.  La mémorisation est facilitée puisque les concepts et les connexions entre concepts apparaissent clairement.

La carte mentale constitue ainsi un excellent outil pour clarifier un problème complexe, ou pour synthétiser une prise de notes lors d'une réunion de travail.

Comment construire une carte mentale ?

Voici quelques conseils pratiques pour réussir vos cartes mentales :

  • Prenez une feuille blanche et positionnez-là en mode paysage;
  • Placez le sujet au centre de la feuille, en lui donnant si possible un caractère pictural (associer une image, ou une mise en forme colorée);
  • Puis ramifiez en branches (idées principales), en sous-branches (idées secondaires) : maximum 6/7 branches et 2 à 3 niveaux de profondeur;
  • Osez ajouter des branches secondaires pour donner envie à votre cerveau de les compléter !
  • Tracez des courbes plutôt que des lignes, et utilisez des couleurs stimulantes pour vos neurones;
  • Ecrivez sur chaque branche l'idée principale qu'elle porte, en un minimum de mots;
  • Ajoutez des images et des pictogrammes, qui apporteront de la puissance visuelle à l'ensemble.

Et surtout : osez développer votre propre style !

Plus vous prendrez de plaisir à réaliser vos cartes mentales, plus votre cerveau sera stimulé dans la phase de réalisation et d'exploitation de ces dernières.

 

Ecrit par
François Debois
En savoir plus
newsletter image

Recevez nos newsletters

Formation, Management, Commercial, Efficacité pro

S'inscrire