Cegos est à vos côtés et vous accompagne pour réussir votre télétravail - Découvrez nos modules e-learning gratuits

Fiche Métier : Graphiste Maquettiste

Qu’est-ce qu’un Graphiste Maquettiste ?

Parmi les métiers de la communication, le graphiste maquettiste (GM) est le spécialiste qui se charge de la mise en page de tous les documents destinés à être publiés. Ces derniers peuvent être travaillés sur des supports traditionnels papiers, mais également sur des supports numériques. Quel que soit le support, l’objectif est le même : donner au lecteur ou à l’internaute l’envie de s’attarder sur la page et de la lire.

Quel est son rôle ?

Le graphiste maquettiste a un rôle très varié et créatif, car il doit travailler aussi bien la forme que le fond du document qu’il doit traiter.

Rôle d’identificateur

La première fonction d’un graphiste maquettiste est d’identifier le type de document qu’il voit pour avoir une idée précise de ce qu’il doit traiter. Il est tenu de savoir de quoi il s’agit exactement. S’agit-il d’une marque, d’un logo d’entreprise, d’une bannière, d’une enseigne ou d’une étiquette ? A partir de ces connaissances de base, il est en mesure de concevoir et réaliser les attentes de son client en fonction de la cible et de l’objectif de ce dernier.

Rôle d’informateur

Un rôle prépondérant parmi tant d’autres : informer et instruire. Le graphiste maquettiste indique la relation entre plusieurs choses. Ces informations sont données en termes de position, de direction ou d’échelle. C’est ce qu’il propose au lecteur ou à l’internaute sous forme de diagramme, de carte ou de panneaux indicateurs ou encore de tableaux en suivant l’évolution constante de l’électronique et l’apparition de nouvelles techniques de pointe.

Rôle de concepteur

À partir des échanges avec le client pour connaître ses attentes, le graphiste maquettiste conçoit l’essentiel des pages du document. Il doit concilier les consignes de la rédaction avec les besoins du client. Dans sa conception, il doit s’occuper de tous les aspects techniques de la mise en page et de la charte graphique qui comprend le corps et grosseur du texte, la police ainsi que les couleurs. Ce travail va de la conception à la prépresse.

Rôle de webdesigner

Le graphiste maquettiste est par définition un maquettiste PAO, c’est-à-dire qui utilise la Publication Assistée par Ordinateur. Il doit tout mettre en œuvre pour rendre la commande du client attractive, lisible et conforme à son objectif ainsi que sa cible. Pour y réussir, la maîtrise des logiciels et du design lui est indispensable. Le GM se charge du calibrage du texte, du formatage et du cadrage d’illustration ou de photo. Ses principaux outils de travail sont les logiciels de mise en page et de retouche d’images tels que Photoshop, InDesign, Illustrator et Xpress.

Rôle de promoteur

Un bon graphiste maquettiste met tout en œuvre pour capter l’attention sur le document qu’il produit. Il fait tout son possible pour trouver une idée originale et une image percutante. Dans le cas de publicités ou d’affiches par exemple, l’attention du lecteur doit d’abord être attirée par l’affiche ou la page. Une fois qu’il s’attarde sur la page, le message imposé par le graphiste maquettiste passe grâce à un travail recherché sur la couleur, la forme et la typographie.

Quelles sont ses missions ?

Donner une identité visuelle

Le graphiste maquettiste se charge de donner une identité visuelle à un produit ou à une entreprise. En étant spécialiste de la communication, il en élabore l’univers graphique selon une maquette et une charte graphique souvent prédéfinies par le directeur artistique. Les titres, l’équilibre du rapport textes/illustrations, les encadrés, l’harmonie des couleurs, la répartition des blancs … Aucun détail ne lui échappe.

Transformer des idées en images

Dans un premier temps, le graphiste maquettiste analyse la demande du client. Une fois l’idée dégagée, il la traduit par une image. Cette dernière doit transmettre de façon pertinente le message formulé par le client. Pour faire ressortir l’aspect esthétique, la création de la charte graphique est incontournable : choix du papier, des mots, des dessins, des couleurs, etc. L’idée traduite en image est ensuite transposée sur des supports variés tels que des affiches, des couvertures de livres, des panneaux…

Mettre au point un concept

Le GM est un spécialiste de la mise en page qui joue un rôle important dans les diverses étapes de la réalisation, en allant de la conception à l’impression, en passant par la création et l’exécution. La phase d’élaboration du concept se passe sous la conduite du directeur artistique et en collaboration avec un directeur.

Participer à la fabrication

D’une manière générale, et particulièrement dans une petite entreprise, la mission du graphiste maquettiste ne s’arrête pas à la conception de l’idée. Il participe également au montage de la page à l’écran, à la photogravure et à la numérisation. Il doit aussi incorporer les textes et les images. Il fait le choix des couleurs. Puis, le GM contrôle et valide les opérations de flashage, la réalisation des films et des épreuves. Et, finalement, il doit assurer le suivi de l’impression.

Quelles sont les compétences requises pour devenir Graphiste Maquettiste ?

Qualités personnelles requises

Polyvalent, le graphiste maquettiste doit avoir l’esprit curieux et réactif. L’évolution rapide des technologies de la communication l’oblige à se tenir sans cesse informé des innovations. D’autre part, il est recommandé dans ce métier de courir les salles de cinéma, les expositions ou les magasins afin de recueillir un maximum d’informations pour pouvoir les restituer en temps voulu.

Le poste requiert également le sens de la communication qui aide à dialoguer avec les clients et à défendre ses positions. Dans ce métier, il faut fournir la preuve de son talent à chaque commande. Et il faut également faire preuve de sensibilité à l’air du temps pour comprendre ce qui peut plaire. Une forte personnalité, doublée d’une grande souplesse, est indispensable pour évoluer et réussir dans le monde des graphistes.

Outre le sens de la communication, le graphiste maquettiste doit aussi avoir le sens des responsabilités et faire preuve de fiabilité et de polyvalence. Il doit être à même de respecter les délais de rendu, même si ceux-ci sont très courts. La polyvalence et la résistance au stress sont indispensables surtout dans les petites entreprises où les étapes de création et d’exécution sont fusionnées, donc les délais encore plus courts.

Compétences techniques requises

Artiste et technicien, le graphiste maquettiste fait appel aux esquisses et croquis pour trouver l’idée. Il doit donc savoir dessiner et manier de nombreux codes visuels tels que le langage des couleurs et la typographie. Une fois l’idée trouvée, il doit donner corps au projet. C’est ici que ses compétences techniques entrent en jeu.

Un crayon ou une souris à la main, le graphiste maquettiste est un excellent dessinateur. Il maîtrise les logiciels spécialisés de mise en page et de retouche d’images. Grâce à ces logiciels, il peut créer ses maquettes directement à l’écran.

Comment devenir Graphiste Maquettiste ?

Niveau requis

Le graphiste maquettiste est titulaire d’une double formation technique et artistique.
Il est possible de se former de manière complètement autonome au métier. Mais il est désormais impératif de disposer de diplômes reconnus pour pouvoir intégrer les agences ou se faire connaître en tant qu’indépendant. Le diplôme minimum requis est le bac L, ES ou S.

D’une manière générale, on accède au métier de graphiste maquettiste en suivant un cursus dans une école d’arts appliqués ou dans une école spécialisée dans le digital.

Voici quelques exemples concrets de formation qui ouvrent la porte au métier de graphiste maquettiste :

  • BTS expression visuelle. Niveau bac +2
  • BTS communication visuelle. Niveau bac+2
  • BTS multimédia. Niveau bac+2
  • DNAT (Diplôme National d’Art et Technique). Niveau bac+3
  • Licence pro arts. Niveau bac+3
  • DSSA (Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués). Deux options disponibles : art et technique de la communication ou créateur concepteur. Niveau bac+4
  • DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique). Niveau bac+5
  • Master pro sciences et technologies
  • Master des écoles d’art reconnues ou les formations universitaires reconnues.

Formation de graphiste maquettiste par Cegos

Nous proposons une formation graphiste maquettiste de 9 jours à toute personne qui souhaite acquérir les bases du métier.

Les principaux objectifs de la formation sont :

  • La maîtrise des outils du graphisme et de la PAO
  • Le développement des connaissances en termes de conception graphique
  • La maîtrise des bases de la mise en page
  • La maîtrise des fondamentaux des logiciels Photoshop, InDesign et Illustrator

La formation se divise en trois parties de trois jours :

  • Partie 1 : Mise en page avec InDesign pour acquérir les bases de l’expression visuelle, se familiariser avec InDesign, travailler le texte et la typographie, gérer les blocs et mettre en page.
  • Partie 2 : Traitement de la photo avec Photoshop : se familiariser avec le logiciel, acquérir les bases théoriques indispensables, cadrer et adapter la taille de l’image, sélectionner une zone d’image, apprendre la fonction “améliorer le contour” et la retouche simple.
  • Partie 3 : Infographie avec Illustrator pour découvrir l’outil. Dessiner et colorier avec ce dernier et transformer les objets.

Pour compléter vos connaissances sur ce sujet