La confiance et l’amitié : un apprentissage

Jean-Pierre TestaManager Offre et Expertise Cegos

Selon un récent sondage des Editions Tissot réalisé par Opinion Way, 93% des Français considèrent qu'il est fréquent de se faire des amis parmi ses collègues.

C’est vrai que nous partageons avec eux l’essentiel de notre temps mais est-ce suffisant pour comprendre pourquoi des relations d’amitié se lient aussi fréquemment entre collègues ?

Les 6 modes de structuration du temps

L’outil « les 6 modes de structuration du temps » de l’analyse transactionnelle nous fournit une grille de lecture qui permet de mieux comprendre comment se construisent des relations de confiance et parfois d’amitié au travail.

Les modes de structuration du temps sont classés par ordre croissant d’intensité en termes d’implication et de quantité de signes de reconnaissance échangés avec les autres.

 management-confiance-amitie

Nous citons pour mémoire le premier d’entre eux, le « retrait » car dans ce mode de structuration du temps,il n’y a pas d’échange avec l’autre. Quand vous vous isolez pour prendre du recul et réfléchir, vous êtes dans le « retrait ».

Les « rituels »

Ils permettent d’entrer en contact avec l’autre sans prendre de risque dans la relation. Ils constituent une entrée en relation par le « bonjour, comment ça va ? » et l’autre de répondre « ça va ». Nous sommes d’ailleurs tout étonnés si l’autre répond autre chose. Les rituels permettent de signifier à l’autre qu’il existe pour soi.

Les « passe-temps »

Ce sont des échanges informels sur des sujets extraprofessionnels peu impliquants - « la pluie et le beau temps », « les vacances » mais pas la politique ou la religion - qui permettent d’aller un peu plus loin dans la relation sans prendre de risques. Ils constituent une manière de faire connaissance en échangeant sur des sujets d’intérêt général.

Les résultats du sondage confirment l’importance des « passe-temps » dans la construction de la relation en mentionnant que l'open space ne constitue un cadre favorable aux relations amicales que pour 10% des répondants. Au travail, les amitiés s’y nouent... quand on ne travaille pas. Près de trois Français sur quatre considèrent que boire un café, partager un déjeuner ou fumer une cigarette constituent des moments privilégiés pour tisser des liens.

Les activités

Il s’agit de partager des activités ensemble, de travailler ensemble. C’est une façon plus implicante d’être en relation car elle mobilise des enjeux professionnels ou personnels : il y a quelque chose à perdre ou à gagner. L’importance des « activités » se traduit dans le champ personnel par l’expression : « ce n’est plus comme avant, nous ne faisons plus rien ensemble ». Les salariés confirment que la coopération est plus efficace et productive quand la relation est établie, c’est-à-dire quand du temps a été investi avec une personne dans des « rituels » et des « passe-temps ».

L’amitié

La personne prend le risque de se dévoiler, de parler d’elle-même. L’authenticité de la relation autorise la richesse du partage d’idées, y compris lorsqu’il y a divergence de point de vue. Ce mode de structuration du temps apporte des signes de reconnaissance positifs intenses qui traduisent le niveau de confiance installé.

83% des sondés estiment que l’amitié améliore la productivité et 88% pensent même qu'elle aide à traverser des situations difficiles.

En revanche, le lien hiérarchique semble constituer un frein aux relations amicales, puisque seuls 43% des personnes interrogées estiment que l'on se fait des amis parmi ses managers.

Les conflits

Ils constituent un mode de structuration du temps au processus destructeur pour la relation. Ils sont inconscients et prennent leur source dans les malentendus et sous-entendus. Ils sont entretenus car ils nourrissent les besoins de reconnaissance de façon négative.

Deux questions à se poser pour conclure

Construire une relation de confiance et d’amitié suppose d’investir successivement dans les modes de structuration du temps. Alors :

  • Investissez-vous suffisamment dans les rituels et les passe-temps pour avoir une collaboration efficace et productive ?
  • Vos « amis » sur les réseaux sociaux sont-ils véritablement vos amis ?
Ecrit par
Jean-Pierre Testa
Jean-Pierre Testa a eu une première activité en tant que responsable RH. Il a ensuite rejoint le groupe Cegos où il a eu la responsabilité de nombreuses offres de formation notamment celle en management des équipes, coach et consultant en management. Il a également participé à de nombreux ouvrages aux éditions ESF : "Prendre de nouvelles responsabilités – mode d’emploi", "Animer, diriger une équipe", "Managez votre temps et vos priorités", "L’intelligence managériale" et le "Guide du management et du leadership" aux Editions Retz.
En savoir plus
newsletter image

Recevez nos newsletters

Formation, Management, Commercial, Efficacité pro

S'inscrire