Leadership : et si le cheval devenait votre meilleur coach

Virginie Tilhet-CoartetConsultante cheffe de projet Cegos

Je voulais vous parler d’une expérience singulière et forte que j’ai eu l’occasion de vivre avec un groupe de femmes leaders - engagées dans un programme « Révéler les Talents » - et le meilleur des experts en communication relationnelle qui existe… le cheval .

Un vendredi de novembre, il est 8h30, la campagne francilienne aux couleurs automnales enveloppe d’un brouillard cotonneux le haras où se déroule le séminaire que j’organise pour cette promotion de femmes top talents du monde de la tech. Dans quelque temps, le groupe va faire la rencontre d’un expert qui va les révéler à elles-mêmes.

Cet expert s’appelle Esker…. Et c’est un cheval !

Créer de la confiance partagée avec l’animal comme avec nos pairs, notre équipe et nos clients

Les grottes de Lascaux nous le rappellent, l’histoire de la cohabitation puis de la collaboration entre les humains et le cheval est ancienne. Organisés en société comme les humains depuis bien longtemps, ils sont devenus des partenaires de la vie agricole, des terrains militaires, de la révolution industrielle, des déplacements au cœur des villes et des campagnes, des jeux et des activités de loisirs. Comme le dit Guillaume Antoine, notre coach équin :

« l’objectif de l’herbivore - qui est une proie- est de ne pas se faire manger, donc son exigence relationnelle est considérable mais c’est aussi une espèce grégaire au sein de laquelle l’individu et le groupe sont interdépendants … comme en entreprise finalement ».

Et les chevaux font comme cela depuis 55 millions d’années. Pour entrer en relation avec eux, il va falloir créer de la confiance partagée.

Vivre une expérience émotionnelle intense

Le groupe pénètre un peu intimidé dans le manège, « temple de la confiance partagée » où a déjà pris place un beau Connemara gris. Il ne s’agira pas pour les participantes du séminaire de monter à cheval mais de s’installer au centre du rond de longe pour exercer leur pouvoir d’influence en créant avec l’animal en liberté la relation de confiance. En donnant des indications au cheval, en étant attentif à ce qu’il renvoie, les signaux de son adhésion se manifestent peu à peu. Chacune s’entraîne à garder avec lui la juste distance qui cadre et rassure, à lui indiquer le sens et l’allure. Le style de leadership de chacune se révèle en temps réel avec évidence. Guillaume met en lumière les forces des participantes et leurs pistes de progrès : écoute et présence, assertivité, patience, laisser-faire, lâcher prise. Un instant de magie opère quand, à la fin de l’expérience, la confiance est gagnée. Caresses données à l’animal, sourires sur les visages et parfois larmes d’émotion en attestent.

Les chevaux donnent un feedback bienveillant, exigeant et immédiat

Miroir parfait de nos émotions, étrange et bienveillant double, le cheval répond aux gestes et aux postures des personnes de façon toujours juste et appropriée. Le message envoyé au cheval n’exprimait pas clairement une intention, il est perdu. L’intention est claire, le geste ferme, l’autorité tranquille, il répond immédiatement et adhère à la directive. Nos femmes leaders ne sont plus connectées à lui, déconcentrées un court instant, il le fait savoir en s’éloignant. L’énergie n’est pas dirigée au bon endroit, la réponse n’est pas celle qui était attendue. Très vite, les parallèles se font, la métaphore permet de faire des rapprochements avec le quotidien de ces expertes qui managent des équipes et des projets le plus souvent en transversal.

Avec nos clients, nos pairs, notre équipe, comme avec les chevaux, il n’est pas toujours simple de capter l’attention, de provoquer la rencontre, de créer une belle relation, de mettre en mouvement, ou de faire bouger les choses, les lignes.

Il n’est pas si aisé de trouver la bonne et juste distance, respectueuse et chaleureuse sans être familier ou intrusif. Il n’est pas toujours évident non plus de donner une direction claire et faire adhérer à notre vision dans un monde changeant et incertain et d’imprimer un rythme différent au fil du temps et de nos contraintes.

S’inspirer des chevaux et de l’équi-coaching pour nous reconnecter à notre part instinctive

Les chevaux ne sont pas des hommes même si leurs besoins ne diffèrent pas tant que cela des nôtres. Quelles leçons alors tirer de la richesse de cette expérience ? Comment la transposer dans notre quotidien professionnel ?

Tout d’abord elle nous invite tous les jours à nous reconnecter à notre corps, à accorder plus de place au langage non-verbal, au vocabulaire de notre gestuelle et de notre posture, à la syntaxe de nos pas, à tout ce que nous exprimons dans l’espace sans articuler. Cette pleine attention nous permet d’assoir notre présence personnelle, clé de notre leadership.

Ensuite, cette expérience nous enseigne que le statut, les titres, les étiquettes, les galons ne suffisent plus pour poser sa légitimité de dirigeant, de manager ou de leader et affirmer une autorité sans agressivité ni compromission.

Enfin, dans nos environnements urbains hyper connectés, ultra-rapides et bruyants où les messages sont brouillés, l’expérience avec le cheval nous invite à retrouver l’instinct, notre instinct perdu, la part d’animalité qui est en nous et qui reste le meilleur marqueur de notre profonde humanité pour reprendre l’expression de Guillaume Antoine.

Ecrit par
Virginie Tilhet-Coartet
Au sein de Cegos depuis 2011, Virginie Tilhet Coartet est consultante cheffe de projet en Management, Leadership et RSE. Elle accompagne managers et dirigeants d’entreprises et du secteur public dans le développement de leurs compétences, de leur potentiel et de leur bien-être. En formation, conseil ou coaching, elle aime faciliter et encourager le changement de regard, de modes de pensée et de postures par des pédagogies créatives.
En savoir plus
newsletter image

Recevez nos newsletters

Formation, Management, Commercial, Efficacité pro

S'inscrire