Marketing: comment se prémunir des aléas

Nathalie Van LaethemManager Offre et Expertise Cegos

"Etre prêt à toute éventualité"

C'est une citation de Diogène le cynique, (vers 423-vers 437 avJC). Pour lui, l'apport de la philosophie était de s'être aguerri face aux coups du sort de telle sorte que rien ni personne ne pourrait le surprendre ou l'anéantir.

Pourquoi cette citation en marketing?

En marketing, on mesure la solidité d'une stratégie marketing ou d'un plan marketing à son maillon le plus faible et non à la moyenne de l'ensemble. Comme dans une chaîne que l'on porte autour du cou, sa solidité dépend du maillon le plus faible, c'est à dire de celui qui risque de se casser. Ainsi:

  • Face à l'éventualité d'un nouveau concurrent, se poser la question: "Quel est mon point faible, par quoi ce nouveau concurrent peut être dangereux pour ma marque?"
  • Face à l'éventualité d'une crise ou d'une grosse perturbation économique , se poser la question: "Quel est, dans le mix-marketing de ma ligne de produit, le maillon faible?"
  • Face à l'éventualité d'une baisse de mon budget marketing, se poser la question: "Qu'est-ce qui doit être impérativement consolidé et donc budgété? Car si ce point n'était pas budgété, il deviendrait mon maillon faible"
  • Quels sont, dans mon portefeuille de produits, ceux qui appportent le moins de valeur ajoutée à mes clients et qui, de surcroît engendrent des coûts? Dois-je vraiment les conserver? Ne serait-il pas temps de rationaliser mon portefeuille de produit, en se séparant de ces maillons faibles, pour se rencentrer sur ce qui apportent de la vraie valeur ajoutée tant à nos clients qu'à la marque?

 

Ecrit par
Nathalie Van Laethem
En savoir plus
newsletter image

Recevez nos newsletters

Formation, Management, Commercial, Efficacité pro

S'inscrire