7 conseils pour intervenir sur un sujet qu'on connait peu ou pas

Morgane BazenneryeConsultante & Coach

« Damien a un empêchement, tu fais la présentation à sa place… Il a laissé ses slides (98 !). Je te fais confiance, ça va aller… ». Mais vous, vous ne connaissez pas grand-chose - ou rien- au sujet… Et c’est après-demain ! Quelle communication allez-vous adopter pour relever le défi ?

7 conseils pour intervenir sur un sujet qu'on connait peu ou pas

© Shutterstock

Les mauvaises solutions

  • dire oui trop vite et s’en mordre les doigts
  • se faire porter pâle
  • passer la nuit à boire et danser pour oublier
  • déposer un cierge
  • refiler la présentation à un collègue en lui disant : « Ca va aller, je te fais confiance…etc.»
  • se mettre en colère contre son chef : «  Pourquoi moi ? Toujours moi ? C’est pas juste ! »
  • changer le sujet de la présentation pour un autre que vous connaissez très bien
  • démarrer la présentation en disant : «  Je ne ferai pas la présentation parce que je n’y connais rien, mais je vais vous faire un numéro de claquettes », ou bien « Je vais vous la faire mais vous ne viendrez pas vous plaindre après !"

Les bonnes solutions

7 conseils avant la présentation

  1. Peut-être peut-on refuser de faire la présentation en argumentant et en proposant une meilleure solution (présentation à deux, envoi de documents, visioconférence, report…).
  2. Oser demander de l’aide et se trouver un allié.
  3. S'appuyer sur le Power Point,  s’il y en a un ; demander - et mettre- des commentaires en bas des diapos, visibles seulement de l’orateur.
  4. Identifier les enjeux réels : que pourrait-il se passer de pire ?
  5. Clarifier son propre objectif au regard de la situation : rester bienveillant avec soi et admettre que dans ces circonstances il est difficile d'obtenir un résultat parfait.
  6. Se dire que n’importe qui se sentirait sans doute en difficulté  dans ce contexte.
  7. Se dire que l’épreuve n’aura qu’un temps, que le trac ne se voit pas tant que ça…

Pendant la présentation

  1. S’ancrer (les pieds biens posés… )
  2. Respirer
  3. Définir et  préciser  au démarrage (si c'est possible) sa posture effective et dire qu'on n'est pas expert du sujet.
    Exemple : « C'est le collaborateur qui vous parle et je vous transmets le travail de l'équipe... »
  4. S'appuyer sur des personnes dans l'auditoire et les solliciter

Après la présentation

Se féliciter, fêter la fin de l’épreuve et se demander ce qu’on a appris en relevant ce challenge !

Ecrit par
Morgane Bazennerye
En savoir plus
newsletter image

Recevez nos newsletters

Formation, Management, Commercial, Efficacité pro

S'inscrire