Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Qu'est-ce que le CPF ?

Le Compte Personnel de Formation permet d'acquérir des droits à la formation professionnelle. Entré en vigueur le 1er janvier 2015, le CPF est destiné aux salariés, aux demandeurs d'emploi et aux jeunes sortis sans qualification du système scolaire. Il suivra chaque personne de son entrée dans la vie active jusqu'à sa retraite.  

Depuis janvier 2017, le CPF est intégré au CPA, compte personnel d’activité. L e CPA est un outil destiné à aider les actifs à construire leur parcours professionnel. Il regroupe le CPF, le compte prévention pénibilité (CPP) et le compte d’engagement citoyen(CEC). Toutes les infos sur le CPA sont accessibles sur le site moncompteactivite.gouv

Le Compte Personnel de Formation a pour objet de donner à chacun les moyens d’évoluer professionnellement et de sécuriser son parcours professionnel, notamment en progressant d’au moins un niveau de qualification au cours de sa vie professionnelle ou en obtenant une qualification dans le cadre d’une reconversion. 

 

qu'est-ce que le compte personnel de formation

Tuto : comment utiliser son CPF ?

Retrouvez votre compte sur le portail moncompteformation.gouv.fr

Comment informer les salariés sur le CPF ?

Vous êtes RF et vous souhaitez informez vos collaborateurs sur le CPF ? Nous avons conçu une infographie qui permet d'expliquer simplement le CPF. N’hésitez pas à la télécharger et à la diffuser. Voir l’infographie « le CPF, simplement »

Qui sont les destinataires du CPF ?

Ce sont :

  • Les salariés, y compris ceux en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, et jusqu’à leur départ en retraite.
  •  Les demandeurs d’emploi
  • Les jeunes sortis sans qualification du système scolaire

A savoir :

  • Depuis le 1er janvier 2017, les agents publics (fonctionnaires, contractuels, agents des chambres consulaires…) bénéficient d’un compte personnel d’activité qui comprend un compte personnel de formation (CPF) et un compte d’engagement citoyen (CEC). Plus d’infos sur le site Service-Public.fr.
  • A partir de 2018, un compte personnel de formation sera ouvert aux travailleurs non-salariés (indépendants, artisans, commerçants, micro-entrepreneurs, auto-entrepreneur, agriculteur, artiste auteur...), aux professions libérales ou professions non salariées, et à leurs conjoints collaborateurs. Plus d’infos sur le site Service-Public-Pro.fr

Quelles sont les formations éligibles au CPF ?

Les formations éligibles au CPF

Seuls 3 types de formations sont éligibles au CPF :

  • Les formations permettant d'acquérir le Socle de connaissances et de compétences (Certification CléA)
  • L’accompagnement à la Validation des acquis et de l'expérience (VAE)
  • Les formations certifiantes, qualifiantes ou diplômantes :
  • Certifications enregistrées au RNCP (Titres, diplômes, CQP)
  • CQP délivrés par CPNE de branches (Formations certifiantes / Cycles)
  • Certifications recensées à l’Inventaire (Catégories A / B / C)
  • ET inscrites sur une de ces 3 listes :
  • LNI – Liste Nationale Interprofessionnelle élaborée par le COPANEF
  • CPNE - Listes des Commissions Paritaires Nationales pour l’Emploi des Branches
  • LRI - Listes Régionales Interprofessionnelles élaborées par les COPAREF

Les demandeurs d’emploi peuvent mobiliser leur CPF sur les formations figurant sur la liste régionale établie par le COPAREF ou sur la liste nationale établie par le COPANEF.

Le décret n° 2014-1119 du 2/10/2014 relatif aux listes de formations éligibles au titre du CPF précise les modalités de constitution et de contrôle de ces listes.

Les listes établies par accord (CPNE ou OPCA interprofessionnel) sont vérifiées dans le cadre de la procédure d’extension des accords collectifs. Les autres sont vérifiées par le Ministère en charge de la formation professionnelle.
Pour les formations inscrites sur les listes issues du RNCP, la vérification porte sur l’effectivité de l’enregistrement au RNCP, mais aussi, « dès lors qu’elles sont mentionnées en tant que telles au sein de la liste, sur l’existence de parties identifiées de certification professionnelle, classées au sein de ce répertoire, visant à acquérir un bloc de compétences » (Article R6323-8).

Les listes de formations sont transmises à la Caisse des Dépots et Consignation, sous forme dématérialisée (ART. R6323-9). Elles sont aussi publiées sur le site de la Commission nationale de la certification professionnelle (Art. R6323-10).  

Quelles sont les formations Cegos éligibles au CPF ?

6 certificats professionnels FFP Cegos sont inscrits à l’Inventaire de la CNCP (Commission Nationale de la Certification Professionnelle). Ces 6 certificats et les parcours de formation associés sont finançables sans condition via la Période de Professionnalisation. En fonction de votre branche, ils peuvent également être financés via le CPF.

 

Retrouver l'ensemble de nos certifications éligibles à un financement

 

Comment fonctionne le crédit d'heures du CPF ?

Le CPF est crédité de 24 heures par an pendant 5 ans (pour un temps plein) puis 12 heures à concurrence de 150 heures (avec des abondements possibles).

Le décret relatif à la mobilisation et à l’alimentation du compte du 2/10/2014 (n° 2014-1120) précise le mode de calcul des heures acquises au titre du Compte Personnel de Formation.

Alimentation du compte pour les salariés à temps plein

Pour les salariés dont la durée de travail à temps plein est fixée en application d’un accord d’entreprise ou de branche, le nombre d’heures de travail de référence pour le de l’alimentation du CPF est égal à la durée conventionnelle du travail.

Lorsque ce n’est pas le cas, le nombre d’heures de travail de référence est de 1607 heures, y compris pour les salariés dont la durée de travail est déterminée par une convention de forfait en jours.

A propos des salariés dont la durée de travail à temps plein est fixée en application d’un accord d’entreprise ou de branche, et des salariés à temps partiel, l’article R6323-1 prévoit que l’employeur, « en vue d'assurer l'alimentation des comptes personnels de formation (de ces salariés)  informe l'OPCA dont l’entreprise relève avant le 1er mars de chaque année, de la durée de travail à temps plein applicable à ces salariés ».

Alimentation du compte pour les salariés à temps partiel :

Pour les salariés à temps partiel, “l’alimentation du compte est calculée sur la base du rapport entre le nombre d’heures répertoriées et  la durée conventionnelle du temps annuel de travail, ou 1607 heures”, avec un arrondi “au nombre d’heures immédiatement supérieur” si le résultat n’est pas entier. (Article R6323-1)

Lorsqu'un accord prévoit des dispositions plus favorables pour l’alimentation du CPF des salariés à temps partiel(Article R6323-2 ), l'entreprise effectue annuellement, pour chaque salarié concerné, le calcul du nombre d'heures venant abonder le compte personnel de formation. Elle effectue un versement spécifique  à l’OPCA, correspondant à un montant forfaitaire déterminé par l’accord. Ce montant forfaitaire ne peut être inférieu à 13 € par heure supplémentaire au compteur.

Cette somme s’ajoute aux sommes qui doivent être consacrées par l’employeur au financement du CPF si, en conséquence d’un accord, il assure la « gestion directe » du CPF

En vue d'assurer le suivi des comptes personnels de formation par la Caisse des dépôts et consignations, les entreprises concernées adressent avant le 1er mars de chaque année à l'OPCA  dont elles relèvent la liste des salariés bénéficiaires de ces dispositions plus favorables ainsi que le nombre d'heures de formation supplémentaires attribuées.

Les heures de formation inscrites sur le compte demeurent acquises en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d'emploi de son bénéficiaire.

La période d'absence du salarié pour un congé de maternité, de paternité, d'adoption, de présence parentale, de soutien familial ou un congé parental d'éducation est intégralement prise en compte pour le calcul de ces heures.

Que deviennent les heures du DIF ?

Les employeurs ont dû informer par écrit, avant le 31 janvier 2015, chaque salarié du nombre total d'heures acquises et non utilisées au titre du droit individuel à la formation au 31 décembre 2014. 

Lorsqu'une personne bénéficie d'une formation dans le cadre de son compte personnel de formation, les heures acquises et non utilisées au titre du droit individuel à la formation sont mobilisées en premier lieu et, le cas échéant, sont complétées par les heures inscrites sur le compte personnel de formation de l'intéressé. Les heures issues du compteur DIF seront mobilisables dans le cadre du CPF jusqu’au 31/12/2020. (Article R6323-7)

Quelles sont les possibilités d'abondement du CPF ?

81% des DRH/RF pensent que leur entreprise abondera les heures de CPF. Source Enquête Cegos 2015 (Voir l'infographie sur les chiffres de la formation professionnelle en 2015).

Les possibilités d'abondement du CPF concernent les cas où « les heures créditées sur son compte sont insuffisantes pour couvrir l'intégralité de la formation », et où la personne souhaite mobiliser  son compte pour accéder à une formation qualifiante.

L’abondement n’est pas crédité, mais tracé sur le Compte Personnel de Formation.

Des accords collectifs, d’entreprise, de branche ou d’OPCA interprofessionnel, fixeront les critères et modalités d’abondement du CPF.
La loi du 5 mars définit les publics prioritaires pour lesquels le CPF peut être abondé en application d’un accord : salariés les moins qualifiés, exposés à des facteurs de risques professionnels, occupant des emplois menacés, à temps partiels.

Abondement automatique du Compte Personnel de Formation

L’abondement automatique du CPF se déclenche dans les entreprises de plus de 50 salariés, si l’employeur n’est pas en mesure de justifier qu’au cours des six dernières années le salarié a bénéficié des entretiens professionnels prévus tous les deux ans, et qu’il a bénéficié d’au moins 2 sur 3 des actions suivantes :

  • Suivi au moins une action de formation ;
  • Bénéficié d’une progression, salariale ou professionnelle ;
  • Acquis des éléments de certifications, par la formation ou par une validation des acquis de son expérience.


Cet abondement est de 100 heures pour un salarié à temps complet, et 130 heures pour un salarié à temps partiel.

Voir les nouvelles obligations en matière d'entretien professionnel

Mise en œuvre de l’abondement automatique (article R6323-3)

En vue d'assurer le suivi des comptes personnels de formation par la CDC, les entreprises concernées adressent chaque année à l'OPCA dont elles relèvent la liste des salariés bénéficiaires de l'abondement automatique, ainsi que le nombre d'heures de formation attribuées (100 h ou 130 h). L’entreprise verse à l’OPCA une somme correspondant à ce nombre d’heures multiplié par 30€. La liste, et le versement, sont adressés par l’entreprise à l’OPCA avant le 1er mars de chaque année.

Comment mobiliser le Compte Personnel de Formation ? 

La mobilisation du compte personnel de formation relève de l’initiative du salarié et du demandeur d'emploi.

Mobilisation du CPF par le salarié

la mobilisation du salarié pour bénéficier du cpf

Celui-ci peut utiliser son compte personnel de formation soit hors temps de travail, soit pendant son temps de travail.

Lorsqu’il souhaite utiliser son compte personnel de formation hors temps de travail, le salarié n’a pas d’autorisation à demander à l’employeur. Il peut utiliser librement son compte pour accéder à une formation inscrite sur les listes.

Lorsque le salarié souhaite utiliser son compte pendant son temps de travail, l’autorisation de l’employeur est nécessaire à la fois sur le calendrier et sur le choix de la formation (Article R6323-4). (à la fois sur le calendrier et sur le choix de la formation). L’accord de l’employeur doit être demandé « au minimum 60 jours avant le début de la formation si celle-ci dure moins de 6 mois, et au minimum 120 jours si celle-ci dure au moins 6 mois« . L’absence de réponse de l’employeur dans un délai d’un mois par l’employeur, de 30 jours calendaires à compter de la demande, vaut acceptation.

Utilisation de droit du CPF par le salarié

L’utilisation du CPF sur le temps de travail est de droit (pas d’autorisation requise de l’employeur sur le choix de l’action, y compris lorsque la formation a lieu sur le temps de travail) pour une action de formation engagée par le salarié :

  • suite à un abondement automatique
  •  pour acquérir le socle de compétences,
  • dans les cas prévus par accord d’entreprise ou accord de branche.

Cependant, pour que le salarié puisse mobiliser son CPF de droit sur le temps de travail, l’accord de l’employeur reste requis sur le calendrier de l’action (Article R6323-4).

Mobilisation du CPF par le Demandeur d'Emploi

Le demandeur d’emploi peut mobiliser le Compte Personnel de Formation sans demander l’accord auprès de Pôle emploi si la formation qu’il souhaite est éligible au CPF et qu’il bénéficie du nombre d’heures suffisant sur son compte.

Lorsque le demandeur d’emploi ne bénéficie pas du nombre d’heures suffisant sur son Compte Personnel de Formation, Pôle Emploi ou l’une des institutions en charge du conseil en évolution professionnelle décide de faire appel aux financements complémentaires disponibles.

Qui prend en charge les coûts des formations ?

Coûts pédagogiques et frais annexes

Pour les salariés, les coûts pédagogiques et les frais annexes (transport, repas, hébergement, éventuellement frais de garde lorsque la formation a lieu en tout ou partie en dehors du temps de travail) relatifs à la formation mise en œuvre au titre du CPF sont financés par :

 

  • L’OPCA, au regard du coût réel de la formation. Cependant, cette prise en charge peut faire l’objet d’un plafond, déterminé par son conseil d’administration.
  • L’entreprise lorsque celle-ci choisit d’assumer elle-même le financement du Compte Personnel de Formation de ses salariés en application d’un accord d’entreprise ou de branche (article L6331-10) et dans les cas d’abondement prévus par accord. L’accord d’entreprise peut décider de plafonner la prise en charge.
  • Le FPSPP lorsque le salarié mobilise son CPF à l’occasion d’un congé individuel de formation.

le cpf peut être financé par opca, employeur, fpspp, salarié lui-même.

Prise en charge des coûts salariaux

Lorsque le Compte Personnel de Formation est mobilisé sur le temps de travail, l’employeur verse au salarié la rémunération correspondant aux heures de formation. Pendant la durée de la formation, le salarié bénéficie du régime de sécurité sociale relatif à la protection en matière d'accidents du travail et de maladies professionnelles.

Prise en charge des coûts salariaux par l’OPCA (Article R6323-5)

La prise en charge par un OPCA de la rémunération des salariés en formation pendant le temps de travail au titre du Compte Personnel de Formation s’effectue « dans la limite, pour chaque salarié concerné, de 50% du montant total pris en charge par cet organisme pour le financement de la formation des heures inscrites sur le compte ». Cette prise en charge est subordonnée à « l’existence d’un accord exprès du conseil d’administration de cet organisme ».

Coûts pris en charge par l’employeur au titre d’un accord de « gestion directe » du 0,2% CPF Art. R6323-5

Lorsque l’employeur a conclu un accord de “gestion directe” du 0,2% CPF (L 6331-10), il doit justifier, au terme de la période de trois ans pour laquelle l’accord est conclu, qu’il a bien dépensé au titre du CPF l’équivalent de 0,2% de la masse salariale.

Sont admises pour cette justification les dépenses suivantes :

  • Les coûts pédagogiques et frais annexes pris en charge
  • Les coûts relatifs à l’abondement du Compte Personnel de Formation
  • Les rémunérations des salaries qui mobilisent leur CPF sur temps de travail, dans la limite de 50% des fonds affectés par l’entreprise au  financement des heures inscrites sur le compte,, si cette possibilité est expressément mentionnée dans l’accord

Les prises en charge des dépenses du cpf

A noter : les coûts afférents à la mobilisation du CPF du demandeur d'emploi sont pris en charge par le FPSPP, dans la limite du nombre d’heures inscrites au compteur CPF.

Voir aussi les nouvelles règles de financement des entreprises pour la formation

 

A retrouver sur le Blog de la Formation Professionnelle : Petit lexique des acronymes de la formation professionnelle