Apprenez à apprivoiser votre image avec la vidéo

Morgane BazenneryeConsultante & Coach

« Je ne veux pas être filmé ! » Peu d’entre nous acceptent de gaieté de cœur de se laisser filmer. Même les comédiens  craignent  la caméra… « Je ne voulais pas voir les rushes tant que je n’avais pas fini de tourner. - Je savais que si je me voyais, j’allais me détester,  j’allais commencer à pinailler sur des bêtises, à dire « Mon nez ne va pas », « Ce n’est pas le bon profil ». - Me voir moi ? C’était assez horrible, j’ai honte de le dire mais c’est comme çà », avoue Marina HANDS, comédienne dans le film Lady CHATTERLEY*.

Nous verrons ici les raisons de ces frayeurs devant la caméra et aborderons les solutions pour apprivoiser son image.

Pourquoi craignions-nous le reflet de la caméra alors même que nous sommes habitués à celui du miroir ?

Il y a plusieurs raisons à cette crainte face caméra :video_camera

  • Tout d’abord en vidéo, la latéralité est inversée, ce qui fait que nous découvrons un visage étrange et inconnu (« C’est moi !... Et ce n’est pas moi… »).
  • A la différence du miroir, cette image a pris son autonomie,  elle bouge toute seule !
  • Elle est fixée, incontournable témoin sans retouche possible !
  • Souvent, c’est notre voix- que nous n’avons jamais entendue que « de l’intérieur de nous-mêmes »- qui nous parait étrange.
  • Et puis notre narcissisme vit  une  épreuve : oui, nous sommes moins beaux, moins jeunes, moins symétriques, moins minces que nous le rêvons…

A ce stade, il existe deux solutions : décider de ne plus jamais se laisser filmer… ou apprivoiser son image.

Comment apprivoiser son image ?

Deux conditions doivent être réunies pour apprivoiser au mieux son image : la confiance et le groupe.

1- Se faire filmer dans un contexte de confiance

Ne pas regarder seul ; s’entourer de vrais camarades qui peuvent remettre à leurs vraies places nos terribles critiques. « Non, « ça » ne se voit pas tant que ça… », « Ah ? On n’avait même pas remarqué… ». Narcisse pourra ainsi reposer plus en paix.

Dans un groupe en formation : voir le processus à l’œuvre chez les autres. On remarquera alors que tout le monde trouve tout le monde très bien, sauf quand il s'agit de soi-même !

2- Se voir à l’occasion d’une prestation ou d’un exercice précis, auquel tous s’exercent

Il est alors possible de voir non plus notre simple image mais la performance et les compétences à l’œuvre… là encore, le groupe peut nous aider à relativiser nos points faibles, à voir et entendre nos points forts, et l’animateur à utiliser des outils techniques qui vont, petit à petit, améliorer les prestations.

Nous pouvons alors apprivoiser cette étrange image et voir cet « autre nous » réussir progressivement une prise de parole, un entretien, une négociation…

Notre image a pris de la réalité ; nous pouvons nous pardonner nos imperfections, voir nos progrès, et prendre du plaisir à nous voir, les yeux ouverts.

 

*-  Interview paru dans Télérama 11 avril 2007                                            

Ecrit par
Morgane Bazennerye
En savoir plus
newsletter image

Recevez nos newsletters

Formation, Management, Commercial, Efficacité pro

S'inscrire