De la sérénité pour 2013, est-ce possible ?

Annette ChazouleManager Offre et Expertise Management Cegos

Malgré un contexte que tous nous annoncent morose, nous pensons, en ce début d’année, que nous pouvons nous permettre d’aborder les 12 prochains mois de manière positive et avec confiance en mobilisant notre cerveau créatif. De la sérénité en 2013, est-ce possible ? Oui, en se donnant les  permissions suivantes dont chacun fera bon usage.

Sérénité au travail

La permission d’être authentique

  • Avoir le courage de conserver son quant à soi et son esprit critique face aux situations générées par des environnements très normés, pour prendre du recul et de la distance sur les fonctionnements collectifs d’urgence et d’immédiateté.
  • Accepter de ne pas être toujours d’accord avec le climat ambiant, de penser différemment et de chercher les marges de manœuvre que laisse l’organisation pour exprimer ce qui fait votre talent de manager : votre personnalité. Au-delà des alignements collectifs attendus, s’autoriser à exprimer sa petite musique personnelle, sans mettre en péril les équilibres hiérarchiques et sociaux peut aider chacun à garder son sang-froid, sa capacité de discernement et sa créativité, quelles que soient les circonstances.

La permission de « prendre des pauses »

  • Prendre du temps pour soi et l’organiser dans son planning pour exercer réellement son rôle de manager.

L’idée ici est de cultiver sa compétence de « réflexion personnelle » face aux rythmes ou la réactivité prime souvent sur l’analyse. De plus, les multiples tâches concentrées dans un espace-temps réduit nous entrainent dans un fonctionnement automatique ou l’hyper activité risque de prendre le pas sur le sens de ce que l’on fait.

  • S’entrainer, comme une gymnastique intellectuelle, à ne véritablement « rien faire » ne serait-ce que quelques minutes par jour pour se déconnecter de notre mise sous tension permanente.

La pratique des petits pas en la matière est d’une redoutable efficacité : ne pas repasser au bureau après un rendez-vous à l’extérieur, prendre le temps d’une véritable pause avec les personnes que l’on apprécie, mettre à profit toute opportunité de changer de cadre, de rencontrer des personnes nouvelles et d’échanger sur son métier de manager avec des perspectives différentes… C’est d’ailleurs ce que vous nous dites apprécier énormément dans les formations interentreprises, vecteur de remises en question, de découvertes et d’échanges de pratiques.

  • Revenir périodiquement à une pratique ou l’on ne fait qu’une chose à la fois mais à fond : un échange avec un collaborateur, une réunion d’équipe, en s’obligeant à se centrer sur un objectif et à laisser de côté les « encombrants intellectuels » qui nous empêchent d’être véritablement dans notre rôle de manager, c'est-à-dire dans la relation.

Alors pour un temps, être dans "ici et maintenant" : ne pas lire ses mails quand on est au téléphone, ne pas consulter ses messages ou finaliser ses dossiers en réunion, ne pas activer discrètement son smartphone alors qu’un collaborateur nous a sollicité pour un échange…

Appréciez les moments où vous êtes mono tâche et faites tranquillement une chose après l’autre en vous y consacrant entièrement, cultivez cette capacité de concentration sur un seul sujet, qu’il soit un dossier à finaliser, un problème à résoudre ou une interaction relationnelle, tout en sachant que quelques minutes après le rythme trépidant téléphone-mails-sms- tablette-ordinateur-décision-action reprendra ses droits !

Alors, pouvez-vous envisager 2013 comme l’année de la sérénité dans la tempête ?

Belle année à tous et à toutes !

Ecrit par
Annette Chazoule
En savoir plus
newsletter image

Recevez nos newsletters

Formation, Management, Commercial, Efficacité pro

S'inscrire