Cegos est à vos côtés et vous accompagne pour réussir votre télétravail - Découvrez nos modules e-learning gratuits

Fiche métier : Coach Professionnel

Qu’est-ce qu’un Coach Professionnel ?

En tant qu’accompagnateur, un coach professionnel (CP) est chargé d’assister son client et de l’accompagner sur une certaine période jusqu'à ce qu’il puisse trouver ses propres réponses pour atteindre son objectif. Ce facilitateur, qui peut être très différent de ce que le client est, lui ouvrira le champ des possibles, lui permettant ainsi de porter un regard différent et nouveau sur ce qui l'empêche d'évoluer ou de résoudre ses difficultés. Ce décalage sert le plus souvent à percevoir les choses autrement et à comprendre les freins.

Quel est son rôle ?

Le rôle du coach professionnel consiste à accompagner une personne, une équipe ou une organisation pendant une période bien définie. Il l’aide à évoluer vers son objectif, sans décider à sa place. C'est un facilitateur.

En accompagnant le client vers une meilleure connaissance de lui-même, ce dernier pourra ainsi progresser rapidement tout en se focalisant sur ses choix et ses priorités. Le rôle d’un coach professionnel s’apparente à celui d’un entraîneur. Il doit donc viser à renforcer le potentiel, la motivation et les ressources de chaque individu accompagné et sa capacité à mobiliser les bonnes ressources en fonction de l'objectif visé.

Tout au long des sessions d’accompagnement, le coach s’appuie sur le talent et les valeurs des coachés leur permettre de révéler toutes les ressources utiles.
Les coachés trouvent ainsi en eux, avec l'aide du coach, les moyens d'atteindre un objectif qui leur semblait inaccessible seul.
C’est ainsi qu'au travail, lorsqu'on souhaite accélérer une prise de fonction, améliorer une situation relationnelle, débloquer une situation, être plus efficace, franchir un palier, on fait appel à un coach professionnel.

Les catégories de coaching professionnel

L’objectif du coaching professionnel est, sur une période définie, d’améliorer la  connaissance de soi pour qu’il puisse lever les freins et optimiser sa performance. Ceci permettra au client de progresser rapidement vers l’accomplissement de ses propres objectifs.

Le coach professionnel aide le coaché lorsque ce dernier, son responsable ou les personnes qui sont les plus concernées par la situation ne parviennent pas à la résoudre. C’est une ressource extérieure qui sert de révélateur et d’accélérateur.

Le coaching individuel

Le but est d’aider une personne à trouver en elle et mobiliser les ressources utiles pour atteindre son objectif. Il s’agit du coaching des dirigeants tels que les managers, les chefs de projet, les leaders de transformation, etc.
En effet, le client doit pouvoir donner à son entreprise une orientation pertinente, animer son équipe avec efficacité et enthousiasme, exercer ses responsabilités efficacement, rétablir une situation managériale difficile ou même réorienter sa carrière. Le coach l’accompagne de manière à susciter sa réflexion et sa créativité afin de maximiser son potentiel personnel et professionnel.

Le coaching collectif

Le coaching collectif s’applique à l’équipe opérationnelle, l’équipe métiers ou l’équipe transverse. Le coach accompagne l’équipe pour leur faire prendre conscience du fonctionnement d’un groupe et à définir leur fonctionnement souhaité. Il l’aide à identifier et à éviter tout ce qui est inutile et contre-productif. Il veille également à conjuguer la force du leader et le potentiel de chaque salarié qui compose l’équipe pour optimiser l’efficacité du groupe. L’accompagnateur vise à favoriser le système d’interaction, de cohésion, de culture d’équipe ainsi qu’ un bon climat de travail.

Le coaching d’organisation

Le coaching d’organisation combine plusieurs positionnements : le coaching de l’ensemble de l’écosystème du client avec la création d’un comité de pilotage (COPIL) tout au long de la démarche. Il peut également se référer au coaching collectif comprenant l’équipe dirigeante, les équipes projets d’innovation et les équipes Métiers. Enfin, il peut s’adresser au coaching des leaders et acteurs de la transformation interne et externe. Pour accompagner l’évolution d’une organisation, le coach s’appuie principalement sur l’art de la relation qui permet à une personne de réaliser ses projets en transformant si nécessaire ses compétences et ses attitudes

Quelles sont ses missions ?

La mission principale du coach professionnel se résume à celle d’un entraîneur professionnel. De ce fait, l’étape incontournable au début est de créer l’alliance avec le coaché pour installer un climat de confiance indispensable à un processus efficace de coaching. Il se révélera être un appui encourageant pour le coaché. Il le soutient dans ses différentes démarches mais sait aussi le confronter positivement face à ses incohérences. Ainsi, il se montrera particulièrement utile et efficace par exemple pour préparer et réussir un entretien d’évaluation, accélérer la montée en puissance lors d’une prise de poste et construire une réorientation professionnelle. Il sera vigilant à la gestions du temps et des progrès dans l’ensemble du processus de coaching.

L’accompagnement du coach professionnel doit aider le coaché à prendre des risques, à s’affirmer et à accéder à ses ressources. Il lui permet d’optimiser son autonomie, de faire le bon choix, d’accéder à une réelle responsabilité vis-à-vis de soi, de gagner en cohérence pour passer à l’action et de vivre des relations constructives plutôt que négatives.

Les autres missions qui incombent au coach professionnel consistent à aider le coaché à aborder sereinement la gestion des conflits. Il se doit d’être mobile afin de faire face efficacement à sa carrière à l’international. LE CP doit également développer son leadership en vue de devenir manager et d’apprendre à bien diriger une équipe. Il pourra alors trouver le juste équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

La finalité de ces missions, est de permettre à la personne coachée de lever ses freins, résoudre ses difficultés et développer le niveau d’efficacité et de performance visées.
C’est aussi permettre au coaché d’optimiser sa contribution personnelle aux résultats que l’entreprise attend.

Les qualités requises pour un coach professionnel

Pour devenir coach professionnel il faut développer un nombre certain d’aptitudes ou d’habiletés comportementales et relationnelles.

On peut citer : une forte empathie, créer une relation de confiance solide,, savoir poser les bonnes questions, entendre et écouter les réponses et les non-dits du client, « voir » les potentialités du coachés, l’aider à prendre conscience de celles qui pourront lui être utile, ne pas juger.

Le coach professionnel doit aussi, grâce à une bonne connaissance de soi, avoir un niveau de lucidité élevé pour décrypter le contexte et la situation du coaché mais aussi pour déjouer les jeux psychologiques classiques qui pourraient survenir.

Il doit aussi pouvoir accueillir et accompagner le coaché dans des périodes difficiles voire douloureuses : changement, évolution de carrière, doute, stress, blocage …

Comment devenir coach professionnel ?

Qui se forme au coaching professionnel ?

Il est intéressant de connaître le profil des gens qui adhèrent aujourd'hui aux formations de coaching professionnel. Trois profils sortent un peu du lot :

  • les consultants ou formateurs qui souhaitent élargir leur palette
  • les personnes en reconversion qui souhaitent faire du coaching professionnel une de leurs activités ou même leur activité principale
  • les personnes issues des ressources humaines pour mettre en place en interne le coaching

On trouve aussi des commerciaux et des dirigeants.

Continuité de la formation

Un CP se doit de s’inscrire dans une démarche de progrès continu. Il doit donc se former régulièrement. Il doit également se faire superviser, c’est-à-dire travailler en individuel ou dans un groupe sur sa pratique de coach pour l’approfondir et la développer.

Un coach professionnel se forme en moyenne tous les deux/trois ans à toutes sortes de techniques. La formation initiale n’est pas une option, c’est un prérequis.

Comment devenir coach professionnel ?

À ce jour, il n’y a pas encore de dispositif législatif réglementant l’exercice du métier de coach professionnel.

Exercer ce métier est cependant complexe. Cela requiert de se former au métier, d'acquérir des connaissances, des outils, des techniques et de faire un réel travail sur soi et sur ses comportements relationnels.

La formation initiale n’est donc pas une option, c’est un prérequis.

Par ailleurs, pour exercer auprès des entreprises, un gage de professionnalisme est attendu par ces dernière. C'est le sens de la certification professionnelle individuelle.

Trois organismes en France se sont saisis du sujet et s'emploient à promouvoir et professionnaliser le coaching professionnel : ICF, EMCC, SFCoach.
Chaque organisme s’adosse à un référentiel de compétence et à un code de déontologie.

En 2011, les trois entités de concert ont déposé une charte du coaching et du mentoring et l'année suivant, ont mis en ligne un site (http://coach-pro.org/) pour promouvoir ensemble une vision du coaching et de sa professionnalisation.
Etant organismes certificateurs, ils délivrent tout 3 des certifications individuelles sur la base d'un niveau de maîtrise tant théorique que pratique mais ils ne dispensent pas de formation au coaching, ne pouvant déontologiquement être juge et partie

Cependant, ICF et EMCC accréditent des formations au coaching professionnel délivrées par des organismes tiers. L’accréditation par ICF ou EMCC est donnée à « un parcours de formation répondant à leurs critères de qualité, leur exigence de niveau et à un audit approfondi ».

C’est le cas de l’école de coaching Cegos qui propose un parcours accrédité ACTP par ICF. Ce parcours certifiant est aussi éligible au CPF.

Le coaching est un métier qui repose beaucoup plus sur un savoir-faire ou un savoir-être que sur un savoir théorique.

Continuité de la formation

Un coach professionnel s’inscrit déontologiquement dans une démarche de progrès continu. Son principal outil de travail étant lui-même, il se doit donc de l’entretenir régulièrement par la formation. C’est du reste une exigence des principaux organismes certificateurs.
Il doit également se faire superviser, c’est-à-dire travailler en individuel ou dans un groupe sur sa pratique de coach pour l’approfondir et la développer.

Pour compléter vos connaissances sur ce sujet