Affirmation de soi et proactivité

Jean-Pierre TestaManager Offre et Expertise Cegos

S'affirmer sans crainte ni agressivité dans ses relations professionnelles est essentiel pour réussir avec les autres. Si les outils aident pour s'affirmer positivement dans ses relations, une clé importante pour développer cette attitude réside dans ce que l’on appelle « la proactivité ».

Affirmation de soi et proactivité, décollez !

Comment définir la proactivité ?

Ce terme est attribué au Docteur Viktor Frankl (1905-1997) professeur autrichien de neurologie et de psychiatrie. Sa terrible expérience de prisonnier dans les camps de concentration est à l’origine de sa théorie du sens de la vie. Frankl y souligne l’importance du courage, de la volonté et de la responsabilité individuelle, de reconnaître la liberté de choix et d’agir quelles que soient les épreuves de la vie. « Lorsqu’on ne peut plus changer une situation, reste le défi de se changer soi-même »[1].

La « proactivité » renvoie donc à la capacité de choisir librement en fonction de ses différents intérêts, de ses valeurs et de ses relations. Tout individu possède cette liberté de décider vers quoi il souhaite orienter son attention et son action.

Réactivité versus Proactivité

On parle de réactivité quand un individu focalise son attention sur des éléments qu’il ne maîtrise pas. Prenons un exemple : une personne se retrouve dans un embouteillage : les voitures sont à l’arrêt pendant 1 heure. Être réactif, c’est passer son temps à blâmer (info routes) ou se blâmer. L’environnement est alors vécu comme une contrainte et la personne rend son environnement responsable de ce qui lui arrive.

Au contraire, la personne est proactive quand elle se centre sur des éléments sur lesquels elle peut agir. C’est le cas notamment de ses pensées, son attitude, ses émotions, ses valeurs, son imagination ou encore de ses comportements.

Dans le même embouteillage, la personne proactive se posera la question suivante : « les voitures sont à l’arrêt pendant une heure, qu’est-ce que je choisis de faire ?

La prochaine fois que vous serez dans un embouteillage, regardez autour de vous et observez le comportement des autres automobilistes…

Comment être plus souvent proactif ?

  • Centrez-vous sur votre zone d’influence plutôt que sur des éléments sur lesquels vous ne pouvez pas agir.
  • Orientez-vous vers votre objectif et le futur plutôt que le passé et le constat de la situation insatisfaisante.
  • Accordez-vous un temps de réflexion avant de choisir votre réponse en fonction de votre objectif plutôt que réagir en fonction de votre humeur ou des circonstances.
  • Prenez exemple sur des personnes positives.
  • Utilisez un langage proactif.
Langage RéactifLangage Proactif
Je n’y peux rienQuelles sont les solutions ?
C’est ma personnalitéJe peux aborder les problèmes autrement
Tu m’énervesJe suis énervé
Je suis obligé de le faireJe peux choisir une réponse appropriée
Je n’ai pas le choixJe choisis

 

Durant une journée entière, si vous observez votre façon de parler vous pourrez prendre conscience de vos phrases énoncées en langage réactif et celles contenant un langage proactif.

En prenant conscience de votre capacité de choix, vous reprendrez du pouvoir sur ce qui compte pour vous et vous pourrez agir en vous affirmant.

[1]Découvrir un sens à sa vie, Viktor E. Frankl, Poche J’ai lu.

Ecrit par
Jean-Pierre Testa
Jean-Pierre Testa a eu une première activité en tant que responsable RH. Il a ensuite rejoint le groupe Cegos où il a eu la responsabilité de nombreuses offres de formation notamment celle en management des équipes, coach et consultant en management. Il a également participé à de nombreux ouvrages aux éditions ESF : "Prendre de nouvelles responsabilités – mode d’emploi", "Animer, diriger une équipe", "Managez votre temps et vos priorités", "L’intelligence managériale" et le "Guide du management et du leadership" aux Editions Retz.
En savoir plus
newsletter image

Recevez nos newsletters

Formation, Management, Commercial, Efficacité pro

S'inscrire