Les 7 qualités essentielles d’un leader

Cegos

Un leader possède des qualités qui le distinguent des autres. Nous vous proposons de découvrir les 7 qualités indispensables au leadership et comment elles se manifestent au quotidien. De quoi vous guider si vous souhaitez travailler votre leadership.

L’approche traditionnelle et pyramidale des organisations est en train de s’éteindre. Elle entraîne dans son extinction le modèle du leader-dirigeant. Dans ce contexte, de nouveaux profils de leaders émergent, porteurs de convictions et inspirants, capables de s’adapter aux changements et d’identifier les nouveaux besoins. Mais attention, pas d’angélisme, on ne parle pas de personnes parfaites.

« Tous les leaders que j’ai rencontrés ont des défauts ! Mais ils connaissent si bien leurs travers et leur mode de fonctionnement qu’ils peuvent se réguler et s'adapter à la plupart des situations », reconnaît Catherine Jacquet, directrice de projet chez Cegos. Cette dernière tient aussi à préciser qu’en fonction des qualités qui sont le plus développées chez un leader, il exercera ce rôle à sa façon. Il existe autant de leaderships que de leaders !

1. L’humilité, la qualité primordiale du leader

On ne se décrète pas leader

Vous l’avez peut-être déjà croisé dans les couloirs de votre entreprise, celui qui, l’air fier, saisit chaque occasion pour se présenter comme un leader. Il aime raconter comment il a sauvé tel projet. Il laisse entendre qu’il peut gérer les collaborateurs les plus durs grâce à son autorité. Il imagine un avenir funeste à ceux qui ne suivent pas ses conseils. À travers son comportement, il espère faire preuve de leadership. Vous pensez qu’il a complètement tort ? Oui et non.

« Là où il a raison, c’est que le leadership est une question de posture, explique Catherine Jacquet. Sa maladresse, c’est de se tromper de posture ! En effet, on ne se décrète pas soi-même leader ». Pour développer votre leadership, vous devez avoir l’humilité d’accepter que seuls les autres peuvent reconnaître en vous un leader. C’est pour cette raison que beaucoup de leaders ignorent totalement qu’ils le sont.

Appendre à mieux se connaître

La posture du leader nécessite d’avoir l’humilité de travailler sur soi-même. Ce travail sur soi, c’est la première étape du voyage vers le leadership. Car ce n’est qu’après avoir pris conscience de votre propre fonctionnement que vous pourrez prétendre inspirer et guider d’autres personnes.

2. La réceptivité, pour une meilleure prise décision

Les leaders savent naviguer dans un monde incertain parce qu’ils sont très sensibles et réceptifs au monde qui les entoure. Face aux flux incessants d’informations, ils ont le recul nécessaire pour faire le tri et analyser des problèmes complexes. Ils prennent ainsi des décisions plus éclairées.

Cet éveil est utile pour mieux comprendre le monde au sens large, mais aussi pour mieux comprendre son propre schéma mental et celui des autres. Les leaders font preuve de subtilité et de nuance. Ils se connaissent suffisamment bien pour s’adapter à toutes sortes de situations. Et ils connaissent suffisamment bien la psychologie humaine pour savoir quand et comment impliquer les autres dans un projet. Ils créent les conditions pour que chacun puisse être vraiment soi au travail.

3. La créativité, pour un leader avec de nouvelles idées

Grâce à son esprit analytique, il est capable d’identifier des connexions entre des idées qui n’ont en apparence rien à voir les unes avec les autres. Il ne s’agit pas là d’une créativité purement artistique.

C’est une forme de créativité qui s’exprime dans tous les domaines :

  • Pour résoudre des problèmes,
  • Pour se projeter dans l’avenir,
  • Pour trouver de nouvelles sources de performance,
  • Pour innover dans ses pratiques
  • Pour imposer ses convictions (intuitions ?) même si elles vont à contre-courant de la logique dominante

« Si vous avez cette facilité à sortir du cadre, à tester régulièrement de nouvelles idées et à trouver des solutions inédites à vos problèmes, c’est un véritable atout pour développer votre leadership », affirme Catherine Jacquet, directrice de projet chez Cegos.

4. L’audace, pour un leader qui ose se lancer

La motivation seule ne peut pas suffire aux leaders pour passer à l’action. Pourquoi ? Parce que leurs idées et leurs projets sont si inédits et singuliers qu’ils sortent complètement du cadre.Il faut de l’audace pour les mettre en œuvre ! Malgré les réticences. Malgré les oiseaux de mauvais augure. Malgré les blocages. Ils osent se lancer. Ils osent prendre des risques. Ils osent prendre leurs responsabilités. Cela fait d’eux des entrepreneurs dans l’entreprise.

5. L’assurance, pour un leader avec le pouvoir de convaincre

Pour les leaders, l’assurance est complémentaire à l’audace pour passer à l’action. C’est ce mélange de courage et de décontraction qui lui permet de rassurer et de convaincre. « L’assurance leur permet de rester calme, quel que soit le contexte et quels que soient les interlocuteurs », ajoute notre experte. À leur contact, on a envie de se dépasser, de tester de nouvelles choses et de l’accompagner dans ses initiatives.

6. L’intégrité, pour un leader qui prend ses responsabilités

Les leaders sont ceux qui savent prendre ses responsabilités à tous les niveaux. D’un point de vue personnel, ils endossent la responsabilité et les éventuelles retombées négatives de ce qu’ils entreprennent. Vis-à-vis des autres, ils savent reconnaître que leurs initiatives peuvent être vouées à l’échec, et si cela arrive ils s’assurent que leurs collaborateurs ne seront pas inquiétés. Enfin d’un point de vue macro, ils s’interrogent en permanence sur l’impact social et environnemental de leurs projets. Ils ont à cœur de faire évoluer les représentations et les comportements, et portent des valeurs d’inclusion.

7. L’endurance, pour un leadership en constante évolution

L’état d’esprit des leaders est similaire à celui des sportifs de haut niveau. Dotés d’une grande force mentale, ils utilisent tout leur potentiel pour réussir leur mission. Ils osent s’engager, prendre des risques, assumer leurs actes… Tout cela demande beaucoup d’énergie. Mais ils parviennent à ménager leurs forces et à se préserver pour tenir sur la durée.

Développer son leadership est un processus très long. Si vous voulez entreprendre ce voyage, vous ne pouvez pas vous brusquer et griller toute votre énergie d’un coup ! Vous risqueriez de vous épuiser. « Une de mes collègues me disait souvent :  "Gardes-en un peu pour demain ". Elle avait tellement raison !, se remémore Catherine Jacquet. En prenant soin de vous, en maintenant des efforts constants et réguliers mais tenables, vous améliorerez chaque jour vos capacités. »

Et vous, à quelles qualités reconnaissez-vous un leader ? Dites-nous en commentaires

Ecrit par
Cegos
En savoir plus
newsletter image

Recevez nos newsletters

Formation, Management, Commercial, Efficacité pro

S'inscrire