Cegos est à vos côtés et vous accompagne pour réussir votre télétravail - Découvrez nos modules e-learning gratuits

Fiche métier : Coach agile

Qu’est-ce qu’un Coach Agile ?

L’essor de la méthodologie agile est la raison d’être du métier du Coach Agile (CA). La méthode agile est une boîte à outils qui permet d'affronter les petites et grandes difficultés rencontrées par une équipe ou une organisation. Le Coach Agile accompagne les membres d'une équipe à se familiariser avec ces nouvelles pratiques pour pouvoir monter en compétence. Cela permettra également d’améliorer la productivité de 300 % ou plus et à renforcer l’état d’esprit d’entreprise.

Le CA gère sur une durée déterminée (entre quelques semaines à plusieurs mois) la transformation sur le plan humain et organisationnel de l’équipe. Cet acteur polyvalent peut adopter plusieurs postures et est présent sur de nombreux frontons : conseil, mentorat, formation, etc.

Quel est son rôle ?

La pratique de la consultance s’est développée depuis ces dernières années pour répondre à des problématiques spécifiques de certaines personnes. Le Coach Agile va coacher une personne, c’est-à-dire l’aider à progresser. Son premier rôle est de renforcer la collaboration au sein de l’équipe, les conscientiser sur les évolutions du métier et les inciter à la pluridisciplinarité. Son but principal est de responsabiliser chaque membre de l’équipe afin qu’il puisse prendre en charge la gestion de ses problèmes.

Le professionnel interroge autour de lui. Pourquoi avons-nous besoin de faire cela ? Pourquoi nous procédons de cette manière et pas autrement ? Quelles sont les différentes options qui s’offrent à nous pour résoudre ce problème dans les délais impartis ? Le CA doit accorder sa confiance à ses coéquipiers pour qu’ils puissent produire la solution technique optimale. Ainsi, les objectifs seront atteints, les obstacles éliminés et les différentes barrières supprimées.

Le métier de Coach Agile par rapport à un consultant classique

Le consultant, comme son nom l’indique, est celui qu’on « consulte » pour recevoir des avis, des conseils ou pour éclairer sur tel ou tel point. En général, on se tourne vers lui pour un service d’ordre intellectuel. Le rôle du consultant traditionnel s’arrête là tandis que le Coach Agile doit adopter des postures multiples et variées.

Le Coach Agile intervient dans les pratiques, les valeurs, les principes, la culture ainsi que l’apport d’outils de la méthode agile. Il apporte un vent de changement en termes d’organisation. En outre, il peut enrichir les compétences prisées et nécessaires comme la facilitation, le fonctionnel, la technique, le management d’équipes, la psychologie, etc.

Parmi ses différentes postures, on retrouve :

  • Le mentor : le CA est en permanence avec son équipe. Il partage ses idées, ses compétences ainsi que ses visions. Il encourage le développement professionnel et personnel. Il fait office de guide et entretient une relation 1 pour 1. Le mentoring est primordial dans la montée en compétence des rôles de Product Owner, de Scrum Master, de RTE, de Manager, etc. La proximité entre le mentor et son élève crée des liens de partage et de confiance au sein du groupe.
  • Le formateur : le Coach Agile dispense des formations à ses coéquipiers. La formation fait partie de l’activité d’un Coach Agile. En effet, l’agilité est un nouveau-né dont les avantages ne sont pas toujours connus ou maîtrisés par les différents interlocuteurs. Ainsi, Le CA est tenu d’enseigner la méthode agile à son équipe (Kanban, SAFe, Scrum, etc.).
  • Le coach professionnel : le CA crée un espace motivant, épanouissant et pérenne pour les travailleurs. Il inspire, écoute, questionne et accompagne la personne, l’équipe ou l’organisation tout au long de son parcours. Il se focalise entièrement sur la culture agile. Il va également aller à la rencontre des ressources essentielles des coachés pour qu’ils puissent faire émerger les objectifs attendus.
  • Consultant : cette posture est celle qui le définit au mieux. Il est l’initiateur du mouvement et du changement.
  • Facilitateur : le Coach Agile aide l’équipe à explorer, apprendre et rechercher des solutions innovantes qui conviennent à tous. Il met à leur disposition un cadre propice qui facilite les échanges entre collaborateurs. Lorsque des conférences, des ateliers de travail ou des cérémonies agiles sont tenus, c’est le CA qui prend la parole en premier. Plus précisément, il sert d’animateur.

Il est important de souligner que le Coach Agile ne fait pas partie de l’équipe. Sa contribution est variable dans le temps et ponctuelle selon le contexte. Il a vocation à se retirer de l’entreprise dès que l’équipe assume entièrement la responsabilité du développement des produits ainsi que de son évolution. Si sa présence dure trop longtemps, cela signifie qu’il n’a pas fait correctement son travail.

Quelles sont les étapes de la consultance ?

Le rôle du consultant est de passer par ces 6 étapes en travaillant main dans la main avec la personne coachée :

  • Identifier le résultat attendu par le biais des séances de coaching
  • Déterminer les objectifs spécifiques
  • Motiver le coaché en identifiant ses forces et en lui redonnant confiance en lui
  • Mettre à sa disposition les outils performants et pertinents pour avancer vers ses objectifs
  • Suivre la progression jusqu'à l’atteinte des objectifs
  • Adapter le plan d’action suivant les retours du coaché

Quelles sont ses missions ?

C’est le Coach Agile qui assure la transition vers la méthode agile. Pour ce faire, il donnera à l’équipe les informations et les outils nécessaires avant de se lancer. Il est bon à savoir que l’agilité est une manière de favoriser les individus et leurs interactions aux dépens des outils et des processus utilisés. Cette approche doit notamment satisfaire les besoins du client en étant à son écoute. Il faut donc convaincre les concernés qu’ils participent à une belle aventure, une activité qui rehausse leurs valeurs morales. Il faut appuyer sur les avantages qui découlent de cette méthode qui n’est certes pas une question de mode.

Comment sensibiliser ses collaborateurs à la méthode agile ?

Actuellement, la plupart des entreprises se sont déjà équipées pour basculer vers l’agile. Néanmoins, certains collaborateurs sont encore dans le flou et ne comprennent pas tout à fait à quoi ils sont confrontés. En effet, si le cadre théorique peut paraître simple, la mise en pratique l’est moins.

Mise en place de différents outils agiles

Via de nombreuses méthodes et processus tels que les focus groups ou les questionnaires en ligne, les avis des clients sont récupérés. Cela permet de comprendre leur point de vue et de remettre leurs besoins au centre de toute la stratégie de l’entreprise. Il faut donc expliquer à l’équipe que l’emploi de l’agilité leur permet d’être gagnants sur tous les fronts.

Les avantages résultant de l’agilité

L’agilité permet de moderniser une version de son produit de manière régulière. Elle succède aux projets classiques qui sont presque toujours peu productifs. Grâce à la méthode agile, l’équipe peut envisager des changements radicaux sans pour autant passer par des mois de développement.
L’agilité est le meilleur moyen de mener à terme un projet dans le respect des contraintes : délais, coûts et qualités. Elle prône le contact direct et continu entre les différents intervenants. Aussi, la méthode agile réclame avant tout de la communication, une envie de se surpasser et de la curiosité.

Les compétences requises

Le consultant méthode agile doit être à l’écoute du client surtout en ce qui concerne ses besoins. Il faut donc qu’il soit curieux et réactif pour poser les bonnes questions. Une fois informé, il pourra l’aider à reformuler ses besoins. Il doit être agile, car les quotidiens des projets évoluent sans cesse. Il doit savoir résoudre tous les cas qui se présentent à lui et saisir les opportunités rencontrées. Il doit disposer d’un bon sens relationnel, car il est sollicité par différentes branches dans l’entreprise.

LE CA se doit également de mettre en avant sa valeur ajoutée en soignant la qualité de ses livrables. Comme il est en constante relation avec les clients, il doit pouvoir solutionner les différents retours. Enfin, il doit privilégier la co-construction. Il ne peut pas imposer une méthode à ses clients bien qu’il doive collaborer étroitement avec eux. Le Coach Agile travaille ensemble sur le projet et trouve les différents acteurs qui y participent. En bref, il doit les intégrer dans le processus de travail.

Comment devenir Coach Agile

Le poste de Coach Agile requiert un bac+5 avec des profils diversifiés (universitaires, diplômés de commerce et de gestion ou diplômés d’une école d’ingénieur, etc.).

Le cursus est comme suit : après un bac ES ou S, le postulant peut, après une licence universitaire, passer par une spécialisation. En général, la formation en Coach Agile que nous proposons penche pour les titulaires de ces diplômes :

  • Diplôme d’ingénieur avec une spécialisation en systèmes d’information, ingénierie conseil, management
  • Diplôme d’école supérieure de commerce et de gestion avec une spécialisation en systèmes d’information, management industriel
  • Masters spécialisés conseil en organisation, stratégie management
  • Diplôme d’institut d’études politiques (IEP)
  • Master recherche mention management socio-économique, spécialité consultant
  • Master pro gestion et droit, management, pilote stratégique d’entreprise, marketing, entrepreneuriat, systèmes d’information, ressources humaines

Nous vous proposons notre formation aux méthodes agiles. Cette dernière vous permettra d'atteindre vos objectifs.

Pour compléter vos connaissances sur ce sujet