Fiche métier : Formateur professionnel

Qu’est-ce qu’un formateur professionnel ?

Le formateur professionnel se trouve au centre d’une formation présentielle qui forme des adultes, des salariés ou des demandeurs d’emploi. Cette personne conduit toutes les étapes de la formation, en commençant par sa conception jusqu’à la transmission des compétences. C’est aussi un animateur qui assure les aspects pédagogiques et psychologiques de la formation.

Quel est son rôle ?

Avant toute chose, un formateur sera la référence des participants pour répondre à leurs questions et les éclairer à chaque confusion. De ce fait, il doit maîtriser son domaine avant de devenir formateur dans celui-ci. Il est possible qu’un formateur soit capable de maîtriser plusieurs domaines à la fois.
Le formateur professionnel conçoit lui-même le contenu pédagogique de sa formation. Son devoir est d’élaborer un emploi du temps bien planifié dans le but d’optimiser la transmission de connaissances et de compétences. Il doit aussi choisir les outils pédagogiques qui vont l’aider à expliquer les cours et à animer sa classe.
Comme chaque participant est unique, le formateur sera amené à se familiariser à toutes les personnes apprenantes. L’intérêt est d’offrir pour chacun des participants une formation complète et personnalisée. Il sera également amené à évaluer l'ensemble des participants à sa formation, à la fin de chaque session à l’aide d’un bilan à chaud et à froid ou d’un simple contrôle.
Enfin, les participants peuvent venir de différents milieux sociaux. Devenir formateur, c’est aussi s’adapter à toutes les circonstances et les caractères de chaque participant pour inspirer la confiance et transmettre son savoir.

Quelles sont ses missions ?

Pour réussir ses objectifs de formation, le formateur a pour mission d’animer son cours avec confiance et aisance. Son groupe doit garder une dynamique positive tout au long de la formation afin de conserver la motivation des apprenants. Ce sont ses seuls moyens pour parvenir à transmettre les contenus pédagogiques et satisfaire les participants.

L’animation et ses fondamentaux pour devenir formateur

Animer son groupe est la première mission du professionnel. Sans cela, il ne pourrait pas avoir une interaction fluide entre lui et ses auditeurs. Le but est d’aider ces derniers à se focaliser et à se concentrer sur chaque thème traité.

Savoir animer un groupe

Cette compétence fait partie des trois fonctions du formateur. Il doit adopter les attitudes-clés pour devenir formateur. Ses attitudes s’appliquent à chaque scénario pédagogique qu’il va rencontrer pendant l’intervention.
Pour maîtriser l’animation, le moyen le plus sûr est l’identification des différentes méthodes et techniques pédagogiques de celle-ci. Avec ce dernier, le formateur sera capable de prendre en main toutes les situations qui se mettent face à lui.

Les outils de l’animation

En ajout des fondamentaux de l’animation, il existe aussi des outils qui peuvent aider à améliorer celle-ci. Comme exemple, il y a les apports des neurosciences qui vont agir directement dans les étapes et conditions clés des apprentissages.
L’intervenant peut également utiliser ou concevoir ses propres supports de formations, toujours dans l’objectif d’animer sa formation. Il doit maîtriser la prise de parole, connaître les autres outils de communication associés à la formation et savoir gérer les situations difficiles. Il existe aussi des outils digitaux qui pourront apporter de la modernisation et de l’innovation dans la formation.
Les outils de l’animation vont aider la formation à se distinguer d’autres formations du même thème. Cela dit, ils doivent être uniques, modernes et même ludiques pour attirer le plus d’attention au sein des auditeurs.

La conception de la formation

Cela concerne la création des contenus de la formation et les choix d’outils pédagogiques utilisés dans celle-ci.

Savoir les étapes de la conception

Pour concevoir une formation, il faut établir un plan avant même de la publier. Tout commence par la maîtrise du sujet à discuter, c’est-à-dire que le formateur doit connaître tous les aspects de son domaine. En guise d’exemple, un formateur en informatique dispose de toutes les compétences liées à la matière et a un minimum d’expérience professionnelle dans celle-ci. Il doit aussi adapter sa formation au temps et à l’espace de sa plate-forme. S’il a 11 jours pour le faire, il a le droit de gérer ces journées pour que les contenus pédagogiques soient bien répartis. L’espace de formation doit être étudié en avance. Tout cela concerne les supports de formation, les emplacements des chaises et les possibles espaces externes de formation.

Éditer chaque étape de la formation

Éditer chaque étape fait partie de la conception de la formation. Il consiste à associer des techniques variées à chaque étape de la conception. Le formateur doit établir encore une fois un timing pour chaque étape. C’est-à-dire, combien de temps pour la prise de parole, combien pour les exercices et combien pour les questions.
C’est aussi pendant ce moment qu’il doit choisir les outils pour chaque étape. Tel outil digital pour cette matière ou tel jeu pédagogique pour l’autre matière. Il est nécessaire de varier les outils d’animation pour ne pas mettre les participants dans l’ennui.

Préparer une évaluation

Toute formation digne de ce nom doit se terminer par une évaluation. Le but n’est pas de juger le participant mais de s’assurer qu’il a tout assimilé. À l’occurrence, si l’apprenant a des difficultés pendant cette évaluation, il est possible que la formation ait des failles.

La maîtrise des techniques pédagogiques pour devenir formateur

Cette mission consiste à avoir toutes les compétences pédagogiques nécessaires à la formation. Pour cela, le formateur doit savoir identifier les facteurs clés de succès pour l’animation.

Les techniques pédagogiques

Il doit aussi prendre efficacement la parole et gérer les moments clés. Cela se sait par une bonne dynamique gestuelle, une bonne maintenance de l’attention, une bonne gestion de trac et une interaction continue avec les participants. La bonne gestion des moments clés est indispensable pour devenir formateur. Il doit alors savoir démarrer une formation, lancer et conclure les séquences ainsi que finir une session de formation.

Une dynamique de groupe positive

Le formateur peut juger sa performance en avance grâce à une bonne dynamique de groupe. Une dynamique de groupe positive veut dire que tous les participants sont bien impliqués.
Pour cela, le formateur doit avoir une bonne gestion des situations difficiles. Il doit aussi susciter une participation active des apprenants. Son but est d’avoir un groupe homogène à partir d’un groupe hétérogène.

Les compétences requises pour devenir formateur

Pour devenir formateur, il est d’abord indispensable de maîtriser un domaine précis. Cela peut concerner les sciences humaines, les sciences physiques, l’informatique, le management, le développement personnel, le marketing, la gestion, le commerce, la communication, etc. Il existe tellement de sujets de formation pour chaque domaine.
Un formateur doit être capable de transmettre ses connaissances. En effet, il doit avoir des compétences pédagogiques pour pouvoir former d’autres personnes. Il peut acquérir ces compétences grâce à une formation en formateur professionnel ou par des expériences de stage ou autres. Le meilleur des moyens reste la formation au métier d’un formateur.
En étant formateur, il doit être capable d’animer une classe ou un groupe d’auditeurs. Sans l’animation, il serait au même niveau d’une simple plate-forme d’information comme un livre, un support de cours ou un texte. L’animation va aider les participants à assimiler toutes les connaissances qu’on leur donne.
Le devoir du formateur est aussi de concevoir sa formation à l’aide des contenus et des outils pédagogiques de son choix. Il va être le responsable de la gestion du temps et de l’espace durant toute la formation. Il a également le devoir de gérer les exercices et les évaluations mises à la disposition de ses auditeurs.
Pour réussir à former, il est nécessaire d’avoir la maîtrise sur les techniques pédagogiques à employer, mais aussi sur la dynamique de groupe. Le formateur doit savoir communiquer avec aisance et avec confiance, il doit rester en totale interaction avec son public pour répondre aux questions et pour motiver le groupe. Son groupe d’auditeurs doit avancer sur une même ligne et doit atteindre les mêmes objectifs de formation.

La formation pour devenir formateur professionnel

Bien évidemment, il existe des cursus universitaires pour avoir ce métier. Toutefois, ces cursus sont longs et ne sont pas personnalisés. Pour faire simple, les sortants restent des spécialistes de la formation, mais n’ont pas des domaines précis pour pouvoir exercer leurs compétences.
Le meilleur moyen est d’opter pour un cursus sur une matière puis de suivre une formation certifiant de formateur professionnel. Une formation de ce genre peut durer quelques jours ou quelques semaines. Le but de ces formations est de transmettre les compétences requises pour devenir formateur sur un thème.
La formation de ce type s’adresse à toute personne qui souhaite devenir formateur professionnel dans leur domaine. La formation ne demande aucun prérequis, mais il faudrait quand même maîtriser un sujet de formation. Sans cela, il ne sert à rien de suivre la formation, car elle n’aborde pas un sujet précis.
Les participants peuvent être des salariés en reconversion, des demandeurs d’emploi avec des bagages universitaires, des simples dirigeants qui veulent former ses employés, et même des formateurs débutants qui veulent se professionnaliser. Ces intéressés peuvent s’inscrire à une formation générale qui aborde tout le sujet ou choisir des modules qui concernent des compétences précises.

Vous pouvez découvrir notre formation de formateur qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.

Pour compléter vos connaissances sur ce sujet

loader ajax