Cegos est à vos côtés et vous accompagne pour réussir votre télétravail - Découvrez nos modules e-learning gratuits

Fiche Métier : Contrôleur de gestion

Qu’est-ce qu’un Contrôleur de gestion ?

Le Contrôleur de gestion est le spécialiste de la planification et de la gestion en entreprise. C’est un maillon essentiel dans la gestion stratégique et opérationnelle de la société. Il accompagne les fonctions transverses telles que les directions générales, financières et commerciales.
Dans le cadre de ses activités, le Contrôleur de gestion répond à d’autres appellations : Analyste de gestion, Contrôleur de gestion central, Responsable de contrôle de gestion, Responsable financier, Contrôleur financier, Contrôleur budgétaire, Contrôleur de gestion industriel et/ou Contrôleur de gestion commercial.
Quel que soit le type de structure dans laquelle il évolue, l’Analyste de gestion est toujours à la recherche de la performance. Il exerce un contrôle permanent sur les budgets de l’entreprise. Il est chargé d’analyser la santé financière de la société, de définir des objectifs avec la direction, puis d’établir un budget à tenir en fonction de ces objectifs.
Ce spécialiste élabore donc les prévisions budgétaires (grâce aux informations fournies par les services commerciaux) et met en place des procédures de contrôle. Dans cette optique, il met au point les outils nécessaires au suivi des résultats : indicateurs ou encore tableaux de bord soigneusement actualisés.

Quel est son rôle ?

Le rôle principal du Contrôleur de gestion est de donner les principaux indicateurs financiers d’une entreprise. Ceci va permettre à la direction de faire évoluer et progresser les performances de la société ainsi que de prendre des décisions fondamentales.
Ce rôle consiste à produire les chiffres et à les analyser dans le but de les interpréter pour conseiller les dirigeants au mieux. L’Analyste de gestion va définir les objectifs chiffrés de l’entreprise pour en assurer la rentabilité. Il va contrôler les résultats obtenus à l’aide des tableaux de bord et analyser les écarts entre les chiffres prévisionnels et les chiffres réalisés.
Le Contrôleur est un véritable touche-à-tout. Son rôle est très étendu et s’adresse à des fonctions annexes telles que l’administration, la gestion du personnel ou la comptabilité. Malgré le fait qu’il travaille d’une manière autonome, il est cependant entouré régulièrement.

Quelles sont ses missions ?

Les missions confiées au Contrôleur de gestion varient en fonction de la taille et de l’activité de la structure dans laquelle il évolue. Plus l’entreprise est grande, plus sa mission sera spécialisée. Dans les PME, il aura tendance à occuper plusieurs fonctions à la fois. Néanmoins, l’objectif est le même : la recherche de la performance.
D'une manière générale, dans le but d’améliorer la rentabilité de l’entreprise, le Responsable de contrôle de gestion est tenu de :

Élaborer des procédures et des outils de gestion

L’Analyste de gestion est chargé d’élaborer et mettre en place les outils de reporting destinés à la Direction Générale. Il doit définir les principales orientations des contrôles et des indicateurs à mettre en place. Il conçoit les tableaux de bord de l’activité, met en place et améliore les procédures de gestion et d’optimisation des flux d’information financière. Par ailleurs, il veille au respect des procédures.

Établir des prévisions

Le Contrôleur de gestion participe impérativement à la définition des objectifs puis réalise des études financières et économiques. Il élabore alors le plan à moyen terme. Il est tenu d’établir des prévisions de fin d’année sur la base des budgets corrigés de la période en cours. Il construit également les principaux états financiers sur 3 ou 5 ans en projetant les résultats actuels de l’entreprise.

Élaborer et piloter le processus budgétaire

Le Responsable financier est chargé de définir les procédures de construction budgétaire et de les faire appliquer par les opérationnels non financiers. Il doit collecter, analyser et synthétiser les données budgétaires fournies par les centres de profit et les départements opérationnels. Il est tenu de produire, formaliser et éditer les documents de synthèse budgétaire qui serviront de guide tout au long de l’année.

Superviser et contrôler les clôtures comptables

Il revient au Responsable de contrôle de gestion d’effectuer les rapprochements entre les états de la comptabilité et les résultats provenant des reportings et tableaux de bord. Il contrôle également les opérations d’inventaire des marchandises et produits finis. Et il fournit à la comptabilité les éléments extracomptables à intégrer dans les résultats pour une meilleure conformité à la réalité économique de l’activité.

Mettre en place ou optimiser le système d’information

Le Contrôleur de gestion se doit de participer à la mise en place de certains modules d’ERP dans la définition des flux d’information. Il participe également au paramétrage de certaines applications ainsi qu’à l’animation de réunions projets en rapport avec les tableaux de bord et l’information financière.

Améliorer les performances de l’entreprise

Parmi les missions du Contrôleur budgétaire figure l’amélioration des performances de l’entreprise. Ainsi, il est amené à anticiper les dérives et mener des actions correctrices. Il doit ensuite contrôler que ces actions aient bien les effets escomptés. Par ailleurs, il doit déterminer les zones d’optimisation et aider les responsables opérationnels à réaliser des économies.

Réaliser analyse et reporting

Le Contrôleur de gestion est en charge d’obtenir et collecter toute information susceptible d’agir sur le résultat de l’entreprise. Dans un deuxième temps, il va la traduire en éléments financiers. Tous les mois, il va analyser les performances de l’entreprise via l’étude des écarts des résultats par rapport aux budgets et objectifs. Et enfin, il va rédiger les synthèses de commentaires de l’activité.

Effectuer éventuellement d’autres missions

Il arrive que le Responsable financier soit amené à s’occuper de la consolidation des données budgétaires. C’est le cas lorsqu'il n’y a pas de service destiné à cette fonction. Il peut également assurer le suivi du recouvrement des créances clients et le suivi du paiement des factures fournisseurs. Et il peut chercher à réduire les coûts en renégociant les principaux contrats récurrents avec les fournisseurs en collaboration avec l’opérationnel acheteur.

Quelles sont les compétences requises pour devenir Contrôleur de gestion ?

Dans son quotidien, le Contrôleur de Gestion doit jongler sans relâche avec les données financières. Celles-ci sont variées et peuvent être de nature complexe. On lui demande donc d’avoir le goût des chiffres et de se familiariser avec leur maniement. Le CG doit faire preuve de rigueur et de méthodologie afin de pouvoir les analyser correctement. Il faut également disposer d’une curiosité intellectuelle pour tout ce qui touche aux domaines comptables et économiques.
Comme il accède à la totalité des données confidentielles de sa firme, le Contrôleur de Gestion doit être honnête, fiable et incorruptible. Ces données ne doivent en aucun cas parvenir à une entreprise concurrente. La faculté d’adaptation, l’esprit d’analyse et la précision sont des qualités recherchées.
Il se peut que les horaires soient parfois lourds notamment lors de la période du bilan comptable. Le cas échéant, le Contrôleur de Gestion doit être capable de résister au stress imposé par les surcharges de travail. Une connaissance accrue des mathématiques et un excellent niveau d’anglais sont des atouts qui lui permettront de se démarquer. Si l’entreprise est d’envergure internationale, le Contrôleur de Gestion est amené à faire de très nombreux déplacements. Ce qui peut devenir éreintant à la longue.
Enfin, il doit maîtriser l’outil informatique surtout les logiciels de contrôle de gestion. Parmi eux, on retrouve les logiciels de gestion des frais, les outils de conformité, les outils de planification, les logiciels de vérification des fiches de salaire, les logiciels de gestion financière qui permettent la modélisation de scénarios, etc.

Comment devenir Contrôleur de gestion ?

Les entreprises recrutent rarement un contrôleur de gestion dès l’obtention de son diplôme. Pour exercer dans cette fonction, le candidat doit disposer de 5 années d’expérience en tant qu’assistant de gestion.
Il est possible d’accéder au poste de Contrôleur de Gestion avec un niveau BAC+5. Après un BAC ES, S ou SMTG, les formations qui sont plébiscitées par les recruteurs sont :

  • Master en comptabilité-contrôle-audit (CCA) ou master avec option finance et contrôle de gestion
  • École de commerce avec spécialité finance et contrôle de gestion
  • Institut d’études politiques avec spécialité économie et finance
  • École d’ingénieurs
Pour étoffer son diplôme, le candidat doit avoir plusieurs années d’expérience à son actif et de solides références. Pour un aspirant ayant obtenu un diplôme en école d’ingénieurs, une formation en gestion-finance est fortement recommandée. Elle lui ouvrira les portes du milieu industriel, le secteur le plus gros fournisseur d’emplois pour cette fonction.
Pour réussir dans le domaine de la gestion, vous pouvez suivre notre formation Contrôleur de gestion.

Effectivement, via ce cursus, vous apprendrez à mettre en œuvre toutes les compétences techniques et comportementales nécessaires à un contrôle de gestion efficient.
Après 10 ans au poste de Contrôleur de Gestion, vous pouvez évoluer vers un poste de Directeur Administratif et Financier d’une entreprise.

Pour compléter vos connaissances sur ce sujet