Cegos est à vos côtés et vous accompagne pour réussir votre télétravail - Découvrez nos modules e-learning gratuits

Fiche métier : Scrum Master

Qu’est-ce qu’un Scrum Master ?

Le Scrum Master (SM) fait partie des trois entités qui englobent la méthodologie Scrum. Avec l’équipe de développeurs et le Product owner, il s’occupe de la gestion de produit. Membre de l’équipe, il n’a pas vocation à la diriger, mais à l’aider à être pluridisciplinaire et auto-organisée. Avec son soutien et son appui, l’équipe va constamment s’améliorer. Pour ce faire, le SM fait office de porte-parole entre son groupe de travail et le monde externe, la préservant ainsi des éléments incommodants qui pourraient réduire sa concentration et nuire à son fonctionnement.

Quel est son rôle ?

Le Scrum Master travaille en étroite collaboration avec le chef de projet sans pour autant empiéter sur son terrain. Chacun a un rôle spécifique bien défini. La personne est le garant de la bonne marche de la méthode Scrum, c’est-à-dire la méthode agile. En quelques mots, il s’agit d’une approche collaborative et empirique destinée à la gestion de développement d’applications, de logiciels ou de projet web pour booster le rendement d’une équipe.

Le SM est celui qui prend en charge le projet « Scrum » et anime les différents processus y afférents : planning pokers, rétrospectives, mêlées quotidiennes, etc. Effectivement, il les appliquera suivant une certaine logique et proposera même des solutions complémentaires qui ne seront pas prévues dans le Scrum Guide.

Malgré le fait que dans le Scrum, aucune hiérarchie n’est établie, ce professionnel reste au même rang que ses coéquipiers. Cependant, il est le premier responsable de la conformité des cérémonies, des rôles et du bon fonctionnement général de l’équipe. Une fois que les intervenants gagneront en autonomie et en expérience, le volume de travail du Scrum Master sera réduit.

Il faut savoir que le SM fera des pieds et des mains pour que son équipe puisse se débrouiller par ses moyen. Il doit éloigner, voire éviter la création d’un scrum master dépendance.

Quelles sont ses missions ?

Un Scrum Master maîtrise parfaitement son sujet, notamment les 4 events Scrum. Il endosse plusieurs responsabilités à la fois. En premier lieu, il intervient en tant que preneur de décision. Dans son métier, l’agent doit savoir prendre des risques et n’a pas peur de chambouler l’ordre établi s’il pense que certains points doivent être modifiés. Il doit être présent sur des rendez-vous phares, sur certains workshops, sur un sprint planning, etc.
En réalité, c’est lui qui apporte un vent de changement au sein de l’entreprise, mais il sait se retirer et se faire discret quand il le faut.

Faciliter la mêlée quotidienne

Les réunions, ce n’est pas ce qui manque dans toute entreprise. Et qui dit équipe dit groupement de personnes. Chacun a sa propre idée comme sa propre opinion. Le SM doit rester neutre sur n’importe quel sujet. Ce qui permet de ne pas s’éterniser et donc de terminer la réunion rapidement et efficacement. Pour éviter que la routine ne s’installe, le Scrum Master peut remonter le moral de son équipe en réservant des salles de réunion en externe comme des salles insolites par exemple. Il rappelle à ses collaborateurs qu’une réunion a lieu tel jour et à telle heure. Comme cela, chacun pourra arranger son agenda pour que tout se déroule au mieux. Et à chaque réunion, le SM est, en permanence, en position « debout » pour avoir l’œil sur tout ce qui se dit et tout ce qui se passe.

Lors de cette réunion de synchronisation, trois questions reviennent :

  • De quoi ils ont discuté la veille ?
  • Quel est l’ordre du jour d’aujourd’hui ?
  • Quels sont les obstacles rencontrés ?

Faire face aux besoins de la société

L’équipe ne peut gérer en même temps leurs itérations ainsi que les sujets de fond en externe. On entend par là le parc des appareils de test mobile et leur gestion. Quand les réparer ou quand en acheter de nouveaux ? Des appareils obsolètes ou en mauvais état peuvent impacter négativement sur la productivité de l’équipe.
Mais comme tout est question de budget, il faut en discuter avec la direction. C’est le Scrum Master qui monte le dossier et assure son suivi.

Prendre en charge les sujets usants

Le Scrum Master doit entrer en scène pour les sujets qui usent tout le monde. Il s’agit des mails qui nécessitent un temps de réponse plus long que les autres ou des échanges téléphoniques qui ne mènent pas à grand-chose.
Lorsque ces cas se présentent, le SM doit trouver une solution optimale dans un temps record. Contrairement aux développeurs ou au Product Owner, il dispose de son temps comme il l’entend.

Revoir l’objectif de l’itération avec l’équipe

Le Product Owner est celui qui annonce l’objectif d’un sprint. Il est secondé par le Scrum Master qui fera tout son possible pour que l’équipe puisse atteindre ses objectifs. Afin d’installer un environnement de qualité, il misera sur une communication active avec les sponsors, les managers, les parties prenantes et les utilisateurs clés.
Le SM utilise pour cela un task board pour voir ce qui ne va pas. Par exemple, si une Story est dans sa phase d’aboutissement et qu’il ne reste plus aux développeurs qu’à réaliser la review. Si ces derniers sont sur une autre Story au lieu de conclure celle existante, le SM doit intervenir.
Si cela est nécessaire, il fait le tour de chacun de ses coéquipiers. Il observe leurs faits et gestes et agit lorsqu’un membre est déconcentré, stressé ou fatigué. À chacune de ses interventions, il prend soin de ne pas interrompre l’équipe dans son élan. Cela risquerait de nuire à sa productivité.

Créer du tissu social

Le Scrum Master a un sens aigu de la communication. Il discute avec tout le monde en dehors de l’équipe. Ces échanges lui permettent de tisser des liens avec d’autres équipes, des éventuels partenaires, avec les dirigeants de la boîte ou avec les fonctions support. Il collecte des informations qui pourront lui être utiles ultérieurement.
Besoin d’une salle de réunion, d’un câble, d’un logiciel ou encore d’une application sur mobile, le SM sait vers qui se tourner et comment l’obtenir. Il est tenu d’établir une relation de confiance avec les partenaires. Pour cela, il privilégie la « proximité » en les appelant régulièrement et en les tenant informés de ce qu’ils doivent savoir.

Détourner ou résoudre les obstacles

Qu’il s’agisse d’un problème d’ordre interne ou externe rencontré par l’équipe, le Scrum Master est tenu de trouver la solution adéquate. S’il ne peut pas agir lui-même pour éliminer cet obstacle, il trouvera celui qui peut le faire en l’accompagnant en permanence. Lorsque les problèmes sont supprimés, l’équipe peut avancer et atteindre ses objectifs dans les meilleures conditions possibles.
Le SM participe activement sur l’entretien de l’open-space et du management visuel. On ne parle pas ici de faire le ménage, mais de mettre en évidence l’objectif et l’avancée du sprint. Le professionnel saura proposer de nouvelles perspectives plus dynamiques et plus modernes telles que l’emploi de post-its colorés au mur, un support visuel comme des graphiques, etc.

Former le Product Owner

Le Scrum Master aide le Product Owner à mettre en place des User Stories qui en valent la peine (INVEST), même pour un Scrum Master Junior. Il aidera le Product Owner et les développeurs à s’améliorer dans leur rôle.
Le SM dispensera des ateliers et des formations qui visent à faire monter la compétence de l’équipe en matière d’agilité. Il pourra également former de nouveaux membres pour qu’ils puissent s’intégrer facilement et rapidement.

Les compétences requises

Comme dans tout autre métier, celui du Scrum Master requiert des qualités et des compétences particulières. Voici une liste non exhaustive de ses compétences les plus importantes :

Au fil de son parcours, le SM pourra exceller dans son domaine en prenant part à des formations et à des évènements agiles.

La formation pour devenir Scrum Master

Pour les personnes qui souhaitent aller plus loin avec la méthodologie Scrum pour réussir leurs projets de développements informatiques, elles peuvent obtenir une certification agile Scrum qui attestera de leurs compétences dans ce domaine comme le PSD (Professional Scrum Developper), le PSM (Prsofessional Scrum Master) ou le PSPO (Professional Scrum Product Owner).

Nous vous proposons notre formation certifiante Scrum Master. Cette dernière vous permet de vous familiariser avec les outils et les étapes d’une démarche agile Scrum via des pratiques concrètes et conformes.

Pour compléter vos connaissances sur ce sujet