Fiche Métier : Responsable Relations Sociales

Qu’est-ce qu’un Responsable Relations Sociales ?

Le responsable relations sociales (RRS) représente l’entreprise dans tous les échanges et toutes les négociations avec les partenaires sociaux ainsi qu’avec les différentes instances représentatives du personnel. Le poste de RRS porte également d’autres noms comme directeur des relations sociales, responsable des affaires sociales, responsable juridique et social, et/ou responsable de la gestion sociale.

Quel est son rôle ?

Rattaché au directeur des ressources humaines (DRH), le responsable des relations sociales est un RH en charge des instances représentatives du personnel et du dialogue social. Au quotidien, il informe ces instances (à savoir la délégation du personnel, les syndicats, le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail d’entreprise ainsi que le Comité d’entreprise) des projets de développement réglementaire de la société. Il incombe au responsable de la gestion sociale de préparer et d’animer les réunions de négociations avec ces différentes instances dans le respect de la législation et des différentes échéances annuelles obligatoires. Le but est d’aboutir à un accord qui deviendra une nouvelle norme sociale au sein de l’entreprise.

L’objectif principal du responsable des relations sociales est d’éviter les tensions, de prévenir les conflits sociaux et de faire en sorte de maintenir un dialogue social harmonieux. Pour ce faire, il veille à la bonne mise en œuvre des accords conclus, mais aussi sur les pratiques et évolutions de la législation sociale au niveau du droit du travail et de la convention collective.

Quelles sont ses missions ?

Le responsable juridique et social est impliqué à tous les niveaux de l’entreprise.

Conseil auprès de la direction de l’entreprise

Le responsable relations sociales doit être en mesure de répondre aux différentes questions de la direction générale en termes de relations sociales. Il doit également apporter une dimension conseil en amont des projets de développement de l’entreprise. Le RRS est tenu d’informer la direction sur les différents indicateurs, aussi bien qualitatifs que quantitatifs, qui permettent de suivre le climat social. Ceci afin de pouvoir anticiper les risques de crise. Dans cette optique, la personne se doit, par les actions qu’il entreprend, de faire face aux erreurs qui peuvent engager sa responsabilité. Le responsable relations sociales, lorsqu'il est également le responsable juridique, est sans conteste l’intermédiaire entre la direction générale et le personnel. Porte-parole charismatique, il doit trouver des accords pour la satisfaction des deux parties. Dans certains cas, le RRS peut être amené à s’occuper de la mise en place d’un régime spéciale qui touche aux frais de santé ou qui concerne les accords sur le temps de travail.

Conseil en droit social en interne

Le responsable juridique et social répond aux différentes interrogations de la direction générale et des opérationnels non seulement en termes de relations sociales, mais surtout en matière de droit social. Le responsable relations sociales est tenu de suivre les évolutions du droit social relatives au cadre législatif, réglementaire et conventionnel. Il doit également procéder à la veille réglementaire et à la tenue des documents et registres obligatoires tels que le règlement intérieur ou encore la base de données économiques et sociales. Le responsable juridique et social doit intervenir sur le volet relations individuelles de façon ponctuelle en termes de dossiers de contentieux (individuels et collectifs), de procédures disciplinaires et de relation avec l’inspection du travail (dossiers maladie, inaptitude, etc.).

Préparation des différents projets ou chantiers sociaux

Dans le cadre de cette mission, le responsable relations sociales priorise le dialogue avec la direction générale et la direction des ressources humaines de l’entreprise. Cette initiative lui permet d’inscrire les relations sociales dans la stratégie générale. Le directeur des relations sociales est également tenu de suivre les évolutions du droit social qui sont liées au cadre législatif national, à savoir le code du travail, ou à une convention collective. Il est aussi en charge du suivi des évolutions du droit fiscal qui peuvent avoir un impact sur l’entreprise. Le responsable juridique et social doit mettre en œuvre des stratégies pour l’évolution sociale de l’entreprise. Pour ce faire, il va formaliser les propositions qui sont conformes à la stratégie de l’entreprise, à sa convention collective et au droit du travail.

Relations avec les instances représentatives du personnel

Le responsable relations sociales anime les différentes réunions avec les instances représentatives du personnel. C’est lui qui organise les élections professionnelles et entretient le dialogue social. Il revient au RRS de programmer les différentes échéances annuelles avec les instances représentatives du personnel. L’agent les informe également des projets de développement réglementaire de l’entreprise. Tous les jours, un contact est établi avec les représentants du personnel. Le responsable relations sociales reçoit des remontées d’informations ou des réclamations au sujet des problématiques existantes sur le terrain. Le traitement et la solution adéquate doivent alors être faits et trouvés rapidement. Effectivement, la réactivité est l’un des points forts du RRS. Cela lui permet également de conserver sa crédibilité et d'asseoir sa place auprès du personnel. Ainsi, le dialogue n’est pas rompu et les risques d’arriver à des situations de blocage telles que les grèves sont quasi-nuls. Autre mission très importante, le responsable des relations sociales doit être capable de gérer les situations de crise telles que les grèves, les sit-in ainsi que les éventuels mécontentements des instances représentatives du personnel. Le responsable relations sociales peut aussi négocier et trouver un terrain d’entente sur l’égalité professionnelle homme et femme au sein de l’entreprise.

Relations et négociations avec les partenaires sociaux

Tout comme pour les instances représentatives du personnel, le directeur des relations sociales anime les réunions avec les partenaires sociaux. Durant ces réunions, il négocie dans le but d’aboutir à un accord qui deviendra une nouvelle norme sociale au sein de l’entreprise. Le responsable des relations sociales veille à la bonne mise en œuvre des accords conclus. Il doit alors communiquer auprès des partenaires sociaux sur le déroulement des opérations. Ici aussi, ce responsable juridique et social met tout en œuvre pour entretenir le dialogue social. Il définit une stratégie de communication et de négociation pour faciliter l’acceptation du changement aussi bien par les partenaires sociaux que par les salariés.

Quelles sont les compétences requises pour devenir Responsable Relations Sociales ?

Un bon responsable des relations sociales est à la fois un juriste aguerri et un fin négociateur. Il doit de ce fait présenter des traits de caractère spécifiques et des compétences techniques indéniables.

Qualités personnelles

Le responsable relations sociales doit être particulièrement charismatique et faire preuve d’une autorité naturelle pour s’imposer au sein de l’entreprise. Ce charisme va de paire avec une hauteur de vue qui lui permet de ne pas se laisser absorber par les pressions des différentes parties. La résistance au stress et à la pression ainsi que le sang-froid sont également des qualités requises dans cette fonction particulièrement exposée, notamment dans le cadre de négociations très tendues ou en période de crise pour l’entreprise. Et toujours dans les phases de négociation et dans l’expression des propositions de la société, la diplomatie et la prudence sont de rigueur. Comme le responsable relations sociales doit concilier les décisions et les intérêts de l’entreprise avec les souhaits des salariés, il doit avoir de grandes qualités de négociation. L’écoute et la disponibilité sont également de rigueur pas seulement lors des négociations, mais aussi tout au long de l’année pour évaluer le climat social de l’entreprise.

Compétences techniques

Une bonne maîtrise ainsi qu’une solide expérience en droit social (plus spécifiquement la convention collective) sont nécessaires pour permettre au responsable des relations sociales de comprendre immédiatement les problématiques exposées. À part son expertise en législation sociale, le directeur des relations sociales doit maîtriser les différentes techniques de négociation. Il doit avoir une bonne culture générale, économique et politique. Il doit avoir les connaissances financières et comptables nécessaires pour l’élaboration de budgets et aussi des compétences managériales confirmées. Le RRS doit avoir une connaissance historique et institutionnelle, au sein de l’entreprise, des différents syndicats et de l’ensemble des instances représentatives du personnel. Une excellente connaissance de l’organisation de l’entreprise et des spécificités culturelles qui la composent est indispensable.

Comment devenir Responsable Relations Sociales ?

Diplômes requis

Pour devenir responsable relations sociales, il faut être titulaire d’un bac+5 dans les domaines suivants : droit, ressources humaines, sociologie, psychologie, administration, économie. Cette formation sera complétée par dix années d’expérience en tant que juriste social. L’expérience est indispensable pour pouvoir comprendre les problématiques sociales dans une entreprise et pour pouvoir instaurer un dialogue social avec délicatesse et succès.

Formation Cegos

Leader international de la formation professionnelle et continue, nous proposons une formation Responsable relations sociales de six jours. Celle-ci est accompagnée d’une activité à distance qui ne nécessite pas de prérequis. La formation s’adresse aux DRH, aux responsables RH, aux responsables des relations sociales, aux directeurs d’établissement ainsi qu’aux cadres de la fonction RH chargés de préparer, de conduire ou d’assister à des réunions et négociations sociales. Quant à l’activité à distance, elle vise à aider les participants à acquérir des références théoriques utiles avant la formation en salle.

Pour compléter vos connaissances sur ce sujet