Assistantes, osez prendre la parole en réunion

Christine HaracheManager Offre et Expertise assistanat et assistanat de direction Cegos

De plus en plus souvent, les assistantes prennent la parole lors des réunions. Ca fait partie de l'évolution du métier. Comme n'importe quel autre professionnel, elles peuvent avoir un dossier à présenter ou des informations à donner à l'ensemble de l'équipe.

Les premières fois ne sont pas nécessairement faciles surtout quand on manque d'habitude.  On craint de bafouiller, d'être victime du trou de mémoire ou de ne pas être à la hauteur. On se sent paralysé par le trac.

Je vous propose huit conseils pour gérer votre trac.

Gérer le trac

  1. Positivez votre trac. Le trac a son côté positif. Quand il n’est pas trop paralysant, il nous permet de trouver l’inspiration et de donner le meilleur de nous-mêmes. On dit que les comédiens qui n’ont pas le trac n’ont pas non plus de talent,
  2. Préparez soigneusement votre intervention. La bonne connaissance du sujet ne suffit pas. Une bonne préparation vous donnera plus d’assurance. Anticiper les éventuelles questions vous permettra de préparer leur réponse. Si l’enjeu est important, répétez votre intervention avec l’aide d’un proche qui pourra vous faire un retour sur votre prestation,
  3. Soignez votre habillement. Habillez-vous de façon à être à votre avantage, mais pensez aussi au confort des vêtements et chaussures que vous choisissez de porter. Vous devez vous sentir à votre aise. Ce n’est peut être pas le bon moment pour mettre des chaussures neuves,
  4. Acceptez par avance d’avoir des limites. Vous ne pouvez pas avoir réponse à tout, vous avez le droit de ne pas savoir, vous avez le droit de vous tromper. Si ne pouvez pas répondre à une question, dites-le franchement et tranquillement. Au besoin, proposez de communiquer la réponse après la réunion,
  5. Postulez la bienveillance de l’auditoire. Un des points qui nous paralyse le plus est la petite voix qui nous dit que nous allons être ridicule et que l’auditoire va se moquer de nous. Or l’expérience prouve qu’il n’en est rien. L’auditoire n’a pas tendance à se moquer d’une personne qui a le trac. Postuler la bienveillance de l’auditoire est donc à la fois faire preuve de réalisme et se donner de meilleures chances de réussir,
  6. Relativisez l’enjeu de la situation. Sous le coup du stress, on a tendance à exagérer l’importance de la situation. Une bonne question à se poser est : « qu’est-ce que je risque de pire si je ne réussis pas ? » La réponse est souvent : « pas grand-chose »,
  7. Faites taire les petites voix négatives. N’écoutez pas les petites voix qui vous disent « je ne vais pas y arriver », « je vais me ridiculiser ». Pensez plutôt à quelque chose d’agréable ou à ce que vous avez déjà réussi dans votre vie,
  8. Respirez. Bien respirer est indispensable pour avoir une voix qui porte, et cela permet aussi de faire baisser son trac. Trois respirations profondes permettent de retrouver son calme. Si vous avez la bouche sèche, utilisez le truc des comédiens : se mordre le bout de la langue permet de remédier à ce petit problème.

Sortez de l'ombre

Passez dans la lumière et osez prendre la parole !

Il y a de nombreuses occasions pour s'entrainer dans la vie professionnelle comme dans la vie privée : réunions de parents d'élèves, réunions d'association, participation à des réunions de CE comme élu.

Faites-nous part de vos expériences !

Ecrit par
Christine Harache
En savoir plus
newsletter image

Recevez nos newsletters

Formation, Management, Commercial, Efficacité pro

S'inscrire