Fiche métier : Chargé de Formation

Qu’est-ce qu’un Chargé de Formation ?

Dans une entreprise, il existe une personne chargée d'accompagner les salariés dans le développement de leurs compétences. Cela a pour intérêt de rester compétitif face à l’évolution des autres sociétés concurrentes et face à la forte demande des clients en matière d’expertise. C’est de là qu’est né le métier de chargé(e) de formation (CF). En effet, son rôle est d’être la référence des salariés en matière de formation, stage, alternance ou contrat de professionnalisation.

Quel est son rôle ?

Premièrement, il est nécessaire de préciser que le chargé(e) de formation agit dans le domaine de la gestion des ressources humaines. Effectivement, il doit avoir une idée globale, mise à jour, sur les capacités de chaque employé de l’entreprise. De ce fait, son rôle est d’apporter les solutions efficaces si les salariés présentent des failles en compétences dans certains domaines. Il sera donc à l’écoute des salariés si ces derniers veulent progresser.
Son autre rôle est d’être en étroite collaboration avec ses supérieurs, notamment le Directeur des Ressources Humaines (DRH), concernant les besoins en formation de l’entreprise. Pour cela, le CF doit mettre en place un projet de développement. Non seulement ce projet doit s’adapter à la taille, mais aussi aux politiques et éthiques de la société.
Pour finir, le chargé(e) de formation conduira tout le processus du plan de formation pour atteindre les objectifs convenus. Salarié ou en consultance, il mettra en œuvre ses compétences en gestion, en communication et en droit pour piloter toutes les étapes du projet. À noter qu’il pourrait lui-même être un intervenant tout en restant dans son rôle de manager et d’animateur.

Quelles sont ses missions ?

Les missions du chargé(e) de formation concernent l’organisation globale du développement des compétences au sein de l’entreprise. Cela consiste à assurer le respect des obligations légales, à jouer le rôle de conseiller et à participer pleinement à la réalisation des formations.

Le respect des obligations légales en matière de formation

Sur cette mission, le chargé(e) de formation va appliquer ses connaissances en droit. En effet, il doit agir dans l’environnement juridique de la formation et sera alors un intermédiaire entre les employeurs et les salariés. Par ailleurs, il exposera toutes les formes et les aspects de la formation professionnelle.

Les textes de la formation professionnelle

Il existe des textes légaux et conventionnels qui doivent être appliqués par tous les acteurs liés à la formation professionnelle dans une société. Cela se rapporte aux changements du système après la réforme de 2018 et aux obligations de l’employeur, en matière de formation. Pour cela, le chargé(e) de formation prend le rôle de médiateur et va s’assurer que le droit des employés sera respecté.

Les dispositifs d’accès à la formation

Cette tâche consiste à dresser une liste des dispositifs disponibles pour le développement des compétences. Pour cela, le CF doit se mettre à jour fréquemment et doit connaître tous les nouveaux outils d’apprentissage. C’est à lui d’orienter les salariés sur le sujet du Compte Personnel de Formation (CPF) et des conditions liées à cela. Mis à part cela, il va discuter avec les dirigeants sur le mode du financement que va adopter la compagnie. Pour se faire, il pourra s’appuyer sur ses travaux de recherches et proposer toutes les solutions adaptées à l’entreprise. Comme exemple, il y a les contrats de professionnalisation et apprentissage.

L’élaboration et la mise en œuvre du plan de développement des compétences

Avec les grands décideurs au sein de la société, le chargé(e) de formation va participer à la réalisation du plan de développement. En d’autres termes, il fera partie des concepteurs, des conseillers, et même, des intervenants.

L’élaboration du plan de développement des compétences

Dans cette mission, le professionnel du métier va établir un lien entre les stratégies de l’entreprise et le développement des compétences. Pour ce faire, il va se reposer sur des données de la société et sur ses connaissances dans le milieu de la formation professionnelle. C’est ainsi qu’il va proposer des solutions adaptées aux besoins de l’établissement. Il va aussi anticiper établir un budget prévisionnel des actions et va proposer des clés d’arbitrage. Enfin, le CF sera amené à préparer les consultations du comité social et économique.

Suivi et organisation des actions de formation

Afin d’avoir le contrôle des opérations, le chargé(e) de formation va contribuer à la rédaction d’un cahier des charges. En effet, on lui demandera son avis sur les paramètres à choisir : formation interne ou achat de prestation, inter ou intra, présentielle ou à distance, en situation de travail ou mixte, etc. C’est aussi à lui de valider la pertinence d’une solution choisie.
Au cœur de la formation, le CF va négocier et passer une convention avec les prestataires de service. De plus, il se chargera de la gestion des aspects logistiques et temporels. Puis s’il y a incident, il va intervenir; de même pour la réponse des questions pratiques des salariés. On peut conclure que c’est le principal représentant de l’entreprise sur les affaires concernant le projet de développement.

Animateur, conseiller et évaluateur

Cette mission concerne les autres fonctions du chargé(e) de formation au sein de l’entreprise.

Prendre le rôle du conseiller

Dans ce rôle, le chargé(e) de formation pourra vraiment aider les employés dans leur développement. Il les accompagnera durant le projet et les éclairera sur les sujets abstraits concernant la formation professionnelle. Pour cela, il faut savoir écouter et avoir une approche efficace pour mieux récolter des informations.
D'autre part, les dirigeants, notamment le DRH, vont aussi s’appuyer sur le conseiller à propos des aspects juridiques, financiers et sociaux de la formation professionnelle. Mis à part cela, il participera à chaque réunion qui concerne le projet de développement et va alors apporter ses idées.
Enfin, il ne faut pas oublier que le CF a aussi la tâche d’accueillir les jeunes en alternance. Effectivement, cette personne est la mieux placée pour évaluer la faisabilité d’un contrat de professionnalisation et d’apprentissage. De plus, c’est à lui d’accompagner ces jeunes tout au long de la période pour s’assurer de la bonne transmission des compétences.

Être un animateur

Dans son rôle, l’animateur va motiver les participants pour optimiser tout le programme. C’est à lui de surveiller le déroulement des sessions et de rédiger à chaque fois un rapport qui va aider à l’évaluation. À signaler que les employés pourront se plaindre auprès du chargé(e) de formation s’ils ont des requêtes à faire.
Il ne faut pas aussi oublier qu’un animateur agit aussi auprès des formateurs internes et des tuteurs. En effet, il rappellera en permanence les objectifs et les attentes de l’entreprise afin que les contenus pédagogiques suivent la bonne direction.

L’évaluation

Comme le chargé(e) de formation a contribué à l’étude du plan de développement, il doit connaître les critères de réussite liés à celui-ci. En ce sens, il sera capable de participer à l’évaluation des participants aux termes de chaque session.

Les compétences requises pour devenir Chargé de Formation

En premier lieu, ce métier nécessite des qualités d’écoute irréprochables. Dans son rôle d’animateur, tous les acteurs du projet (dirigeants, salariés, formateurs) auront besoin de quelqu'un sur qui demander un avis. Pour cela, il est nécessaire de bien écouter pour soutirer toutes les informations possibles afin de mieux répondre.
En second lieu, un chargé(e) de formation doit être un bon pédagogue. En effet, son domaine est aussi l’enseignement. Il doit savoir comment conduire une formation professionnelle et comment transmettre les compétences nécessaires. Toutefois, cette capacité est facultative si le professionnel repose sur des prestataires de service.
Ensuite, admettons que ce métier nécessite aussi des capacités en gestion et management. Il faudrait savoir gérer des hommes et manager un projet. Bien que le directeur des ressources humaines soit au côté de lui, le chargé(e) de formation va effectuer des missions administratives et financières pour le bon déroulement du plan de formation.
Enfin, une bonne initiation en droit serait vraiment un gros atout pour ce poste de chargé de formation. Des capacités d’ordre juridique seront demandées dans le cas où l’entreprise n’aurait pas son propre avocat ou consultant juridique. Effectivement, on aurait besoin de ces compétences en droit durant les questions de contrat et de convention.

La formation pour devenir Chargé de Formation

Il existe différentes façons d’acquérir ce poste au sein d’une entreprise. Mais d’abord, il faut savoir qu’on peut avoir le poste en étant employé fixe ou en consultance. En tout cas, il faudrait avoir toutes les capacités requises et avoir des expériences professionnelles validées.
Un cursus de trois ans, comme la licence formateur en milieu professionnel, serait un minimum pour accéder à ce métier. Toutefois, certains professionnels du métier ont opté pour un master pro en enseignement ou en gestion des ressources humaines. Le but est d’avoir des connaissances pointues en pédagogie et en gestion.
Nous vous proposons notre formation — Chargé(e) de formation pour vous assurer d’obtenir le poste. En effet, cette formation est conçue avec l’outil 4REAL qui allie le présentiel et le digital pour optimiser la transmission des compétences nécessaires. À noter que chaque matière est suivie d’une mise en situation de travail pour mieux vous aider.

Vous pouvez découvrir notre formation Chargé(e) de formation.

Pour compléter vos connaissances sur ce sujet

loader ajax