Cegos est à vos côtés et vous accompagne pour réussir votre télétravail - Découvrez nos modules e-learning gratuits

Fiche Métier : Acheteur Public

Qu’est-ce qu’un Acheteur Public ?

Dans son rôle d’acquéreur, l’Acheteur public (AP) se charge des achats de biens ou de services dans un établissement. Cependant, il ne travaille pas pour le secteur privé, mais plutôt pour le compte d’un organisme public. On lui exigera alors des compétences commerciales et juridiques probantes qui concernent les marchés publics.

Quel est son rôle ?

Premièrement, le rôle de l’acheteur public consiste à préparer le marché. Autrement dit, il recense et évalue les besoins internes en approvisionnement dans les établissements publics. Il s’occupe aussi de l’identification des fournisseurs ainsi que l’élaboration d’un plan pour réaliser les achats.
Deuxièmement, l’AP mettra en œuvre toutes les étapes de son projet d’acquisition, soit de lancer un appel d’offres et de négocier avec le prestataire choisi. Parallèlement à cela, il devra veiller aux exigences qualitatives des dirigeants tout en respectant les procédures juridiques liées au code des marchés publics.
Pour conclure, les missions de l’Acheteur public dépendent de la taille et de la nature de l’organisme qui l’emploie. Au sein d’un établissement hospitalier, sa principale tâche comprend la gestion d’un cahier des charges et la sélection des fournisseurs. Dans un grand corps de l’État ou d’une collectivité territoriale, on lui confiera la responsabilité sur les commandes publiques.

Quelles sont ses missions ?

La responsabilité de l’Acheteur public se compose de quelques opérations commerciales classiques réalisées dans le champ administratif de l’État. Néanmoins, il peut aussi agir dans le secteur privé si cela demeure dans l’intérêt général.

À propos du code des marchés publics

Cette partie explorera les missions en liaison avec les contrats en approvisionnement de l’État et de ses institutions. Les pouvoirs adjudicateurs et les opérateurs économiques de tout genre peuvent conclure ces accords.

Direction d’une commande publique ou CP

Afin de réaliser un achat public, l’acheteur mesure l’importance des grands principes de la CP tels que sa transparence et son libre accès. De plus, il emploiera les textes qui concernent cette réalisation.
L’acheteur public saura non seulement comment généraliser et dématérialiser ses acquisitions, mais il se chargera aussi d’unifier les contrats de la commande publique.

Gestion des marchés publics

En premier lieu, cette compétence concerne la maîtrise procédurale des contrats commerciaux liés à l’État. En effet, elle consiste à gérer les marchés publics et à veiller sur la formalité des appels d’offres.
En second lieu, cette tâche présente la sélection des candidats à qui l’on attribuera le traité. De ce fait, l’acheteur va suivre les étapes de réception et de désignation ainsi que l’expression des critères de choix.

La question des appels d’offres

Cette partie décortique les tâches du travailleur dans la passation du marché public. Elle détaille chaque composant d’un appel d’offres.

Les documents réglementaires

Un Acheteur public compétent peut identifier chaque pièce qui compose cette étape. En effet, une citation à candidater se compose de plusieurs dossiers légaux. Cela va de l’avis de publicité jusqu'au règlement de la consultation. Afin de respecter la conformité de ces écrits, une bonne capacité en rédaction semblerait indispensable à l’AP.

Préparer l’appel d’offres

Cette tâche présente les réflexions à exécuter pour organiser la consultation. Elle permettra de collecter toutes les informations qui vont composer l’appel d’offres. En fait, le contenu de celui-ci comprend les besoins techniques, la durée, l’allotissement et la forme de marché. On note aussi que les critères de choix doivent être exprimés lors de cette mission.

Les cahiers des clauses administratives particulières (CCAP) et générales (CCAG)

Le fonctionnaire d’achat se charge de rédiger ces types de documents en vue de fixer certaines dispositions applicables. De plus, il pourra différencier les deux et les utiliser pour chaque cas correspondant. Le CCAP contient les mentions administratives propres à chaque marché, tandis que le CCAG concerne les clauses générales.

Le cahier des charges fonctionnel (CdCF)

Ce document dresse la liste des commodités attendues pour chaque produit ou service. Il va, en outre, présenter toutes les contraintes techniques, réglementaires et budgétaires de chaque besoin.

L’organisation par fonctions et par performances des besoins

Pour cette mission, l’acheteur procédera d’abord à la transcription fonctionnelle de chaque nécessité. Puis, il classifiera les rôles par degré d’importance. Une fois arborés, ceux-ci seront bien analysés pour passer à l’étape suivante.
La deuxième tâche consiste à hiérarchiser toutes les fonctions développées. Pour cela, l’AP utilisera le niveau de performance pour chaque besoin. En effet, ce processus demeure utile pour obtenir une sélection bien structurée.

La réalisation d’un CdCF

Le CdCF reste l’outil efficace pour concerter et valider des opérations. On peut affirmer que la bonne réalisation de celui-ci assure le suivi des démarches d’achats publics. Afin d’accomplir cette mission, le responsable des services marchés devra opter pour un plan type qui s’adapte au contexte et devra se focaliser sur chaque détail de ce document.

La période de négociation

Cette avant-dernière phase précède les signatures lors d’une acquisition. Bien que toutes les autres étapes se déroulent à merveille, une négociation décide de la conclusion ou pas d’un achat.

La négociation et le Code des Marchés Publics (CMP)

Bien avant la préparation de la négociation, l’acheteur a d’abord l’obligation de connaître les formes de marchandages typiques au CMP. En effet, il définira les termes comme les procédures ouvertes ou négociées ainsi que les limites réglementaires.
Mis à part cela, l'AP sait aussi situer la négociation dans le domaine des achats. En d’autres mots, il doit connaître les différentes formes existantes et le système de négociation dans ce milieu.

La préparation

Pour cette étape, l’Acheteur public établira une stratégie efficace pour discuter avec le vendeur. Il aurait, en plus, besoin de tous les documents du marché ainsi que les autres informations utiles. Sans cela, il ne pourra pas articuler des arguments précis et concis afin de tirer profit pendant la séance.

Le déroulement et la conclusion de la négociation

L’acheteur public doit être doté d’un mental de fer lors du déroulement de la négociation mais surtout pendant la conclusion. En effet, les clés de la réussite lors de cette étape sont, tout d’abord de récapituler les points d’accord et les modalités d’application par écrit. L'AP doit rester vigilant tant que la négociation n’est pas terminée
Après la signature des contrats, les deux entités doivent respecter les termes convenus. En ce sens, chacun va contrôler la bonne conduite de l’accord, du début jusqu'à sa fin.

Les compétences requises pour devenir Acheteur Public

Pour obtenir ce poste, le candidat doit justifier d’une connaissance complète du marché public. Ce milieu semble, apparemment, différent du monde des affaires classiques. Ainsi, l’Acheteur public a l’obligation de définir tous les vocabulaires utilisés et d’identifier chaque fonction. Cela concerne les contrats, les clauses et les différents documents.
D'autre part, ce métier nécessite des compétences commerciales confirmées afin d’accomplir toutes les missions d’achats. En effet, l’acheteur public négocie, appelle aux offres et conclut un accord. Cependant, il pourrait obtenir plus de responsabilités dans certains établissements de l’État, comme dans un hôpital.
En plus de cela, ce travail requiert des connaissances en droit des achats publics, notamment le Code des Marchés Publics. En réalité, les professionnels du métier seront, la plupart du temps, amenés à rédiger des documents d’ordre juridique. C’est, par exemple, le cas avec les contrats.
Pour terminer, ce poste nécessite aussi de bonnes attitudes professionnelles, c’est-à-dire une bonne diplomatie et une bonne communication. Les qualités de gestionnaire vont s’ajouter à cela pour mener à bien les projets. Bref, l’acheteur public semble être un agent commercial, un manager, un juriste et un négociateur redoutable à la fois.

La formation pour devenir Acheteur Public

Un étudiant en droit des marchés publics peut facilement accéder au poste d’Acheteur public après 4 ou 5 années universitaires et quelques expériences professionnelles. Toutefois, certains titulaires du poste ont réussi à l’obtenir avec des diplômes d’autres filières (gestion, administration, management, commerce).
Vous souhaitez devenir un Acheteur public ? Nous vous proposons notre Formation Achat public comme meilleure option. Celle-ci s’adresse à tous les salariés des postes similaires ainsi qu’aux agents commerciaux qui travaillent déjà dans le secteur. Ses points forts se composent des nouveautés du décret 2016 et de la dématérialisation des marchés publics en 2018, sans oublier les outils pédagogiques modernes pour optimiser la transmission des compétences.

Vous pouvez découvrir notre formation Acheteur Public qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.

Pour compléter vos connaissances sur ce sujet